Coronavirus : arme biologique et remèdes miracles, attention aux Fake News

Teaser

Les théories du complot autour du covid-19 pullulent sur les réseaux sociaux. L'OMS parle "d'infodémie".

Peut-être avez-vous vu passer des publicités sur Facebook, que ce soit dans des groupes privés ou sur votre fil d'actualité, pour des « remèdes » contre le coronavirus. Des onguents à se badigeonner sur le corps, de la marijuana à fumer pour se protéger ou même des pastilles à se coller sous le nez... De drôles de produits, complètement inutiles, nés de la psychose mondiale qui entoure l'épidémie de Covid-19.

Suite à cette explosion de faux médicaments, qui parfois se gargarisent même de guérir d'une pierre deux coups sida et coronavirus, Facebook a décidé de frapper un grand coup : le réseau social vient d'annoncer qu'il allait purement et simplement supprimer les publicités qui présentent un produit et impliquent une offre limitée, cherchant à créer un «sentiment d'urgence» en mentionnant coronavirus. Les annonces qui garantissent une guérison ou une prévention sont également interdites.

Facebook avait déjà dû agir en début de semaine, pour interdire et supprimer les publications qui assuraient que boire de l'eau de Javel pouvait aider à se protéger ou qui diffusaient des théories du complot sur le virus. On pouvait lire, notamment sur des groupes privés consacrés à l'épidémie, que le covid-19 est “une arme biologique” créée par la CIA pour éradiquer une partie de la population chinoise. Un certain nombre de publications largement partagées sur Facebook et Twitter affirment par exemple que le coronavirus a été breveté en 2015 pour être utilisé comme vaccin. Une théorie particulièrement populaire parmi les partisans du mouvement pro-Trump QAnon.

À lire également : Coronavirus : "Il faut relativiser. La grippe tue 1.000 personnes en Belgique chaque année"

L'OMS a ainsi publié une liste des fake news les plus répandues autour du coronavirus dans un article intitulé “En finir avec les idées reçues”. On y trouve des rumeurs complètements absurdes, du type “Le virus peut se transmettre par une piqûre de moustique”, “La cocaïne peut protéger contre le covid-19” ou enfin “Le froid et la neige peuvent tuer le coronavirus”. Espérons que personne n'ait été se terrer dans un igloo avec un sac de poudre blanche...

L'Organisation mondiale de la santé a indiqué que le nombre de nouveaux cas en dehors de la Chine avait dépassé le nombre de nouvelles infections à l'intérieur du pays pour la première fois le 25 février. Le virus Covid-19 s'est maintenant propagé dans au moins 39 pays.

 

Plus de Actu

Notre Selection