L'enquête, à la RTBF, prend le visage de Justine Katz

Teaser

La Une se prend un gros coup de jeune avec un nouveau magazine baptisé #Investigation, qui démarre fin mars.

On a découvert Justine Katz au JT, à la période des attentats. Une brune sérieuse mais pas austère, intelligente mais pas ennuyeuse, précise mais pas monocorde, claire et intéressante, bref une belle trouvaille. Depuis, elle est devenue un élément essentiel de l'info RTBF, amenant une fraîcheur très professionnelle à un département qui a tendance à s'appuyer indéfiniment sur les mêmes piliers.

La télévision a besoin de se renouveler, même quand elle compte d'excellentes émissions, même quand ses téléspectateurs ont de solides habitudes. L'annonce de la disparition de Questions à la Une et Devoir d'enquête, qui totalisaient 25 ans d'existence, a fait l'effet d'un séisme. Mais il était temps de revoir la forme et la formule de ces magazines d'enquête, pour trouver un nouveau souffle.

Pendant quelques semaines, la soirée du mercredi sur La Une a été consacrée à des séries (Laëtitia) ou des documentaires (Chasse à l'homme, Ni juge ni soumise, Pourquoi nous détestent-ils?...) liés à des sujets de société ou des affaires judiciaires. Dès le 25 mars, on retrouvera en prime time un magazine d'information, dont le titre annonce la couleur: #Investigation.

A sa tête, Justine Katz. Non seulement elle a conçu le magazine avec Sébastien Nollevaux, qui en est le producteur, mais elle gère la nouvelle cellule «investigation» de la chaîne. Cette cellule rassemble les journalistes spécialisés (qui travaillaient pour Devoir d'enquête et Questions à la Une), fignole les nouveaux projets et, dans le cas d'#Investigation notamment, établit les ramifications entre l'émission et les autres plates-formes, radio, web et réseaux sociaux.

Il reste encore beaucoup d'inconnues. On aimerait savoir si le magazine sera hebdomadaire, quelle sera sa longueur, quels types de sujets il traitera, si d'autres nouveautés prendront place elles aussi dans cette case horaire... On en saura davantage dans une semaine ou deux.

Il va falloir se réhabituer à l'impatience.

Plus de Médias

Les plus lus