Taylor Swift : pourquoi il faut voir son docu Netflix

Teaser

Dans Miss Americana, la chanteuse et entrepreneuse la plus bankable du monde nous raconte comment elle s’est émancipée des codes du show-business. Avec pudeur, sens de l’autocritique et aussi beaucoup d’humour. Un film qui inspire l’empathie…

Netflix s’est fait une spécialité dans la diffusion des documentaires musicaux et on y apprend toujours quelque chose. Ainsi, après les portraits consacrés à Amy Winehouse, Lady Gaga, Dolly Parton (on vous conseille), The Eagles, Keith Richards ou encore Quincy Jones, place à Taylor Swift. Présenté en clôture du festival indépendant Sundance, Taylor Swift : Miss Americana est disponible depuis le 31 janvier et c’est une réussite. Oui, même pour ceux qui n’aiment pas la musique de l’artiste trentenaire (depuis le 13 décembre dernier) aux cinquante millions d’albums vendus, dix Grammys et plus de cent millions d’abonnés sur les réseaux sociaux.

Rêve américain

Miss Americana est l’histoire d’un rêve américain dont l’héroïne se réveille et découvre  l’envers du décor. C’est l’histoire d’une fille talentueuse et un peu naïve à qui on conseille, dès son éveil artistique, de se contenter d’être "blonde, jolie, gentille, de bien chanter  et, pour le reste,  de la boucler." "Très jeune, j’ai appris à être heureuse en fonction des compliments que je recevais. Je ne vivais que pour ces petites tapes sur la tête", confie-t-elle en introduction du documentaire réalisé par Lana Wilson. Jusqu’au jour où…

Le 13 septembre 2009, lors de la cérémonie des VMA(s (Vidéo Music Awards), Taylor Swift est interrompue par Kayne West alors qu’elle reçoit un trophée pour la meilleure vidéo de l’année. La salle hue et crie. Swift pense que les invectives s’adressent à elle. Elle est déstabilisée. "Humiliée",  confie-t-elle dans Miss Americana. S’en suivra une longue querelle médiatisée à grands coups de déclarations, de chansons, de communiqués, de fakes et de vidéos (on vous épargne les détails) qui vont complètement bouleverser le fonctionnement de l’artiste. Non, la vie de star n’a pas que des bons côtés.

Taylor la rebelle

Tout en revenant sur cet épisode, et en reconnaissant certaines maladresses dans sa com’, Taylor Swift concède que c’est un deuxième incident (une plainte pour harcèlement sexuel et gestes déplacés en 2013 contre le DJ David Mueller, procès gagné) qui la pousse à entreprendre un long travail sur elle. Tout en la suivant en tournée (sur la Reputation Stadium Tour) en studio pendant l’enregistrement de son dernier album "Lover"  paru le 23 août dernier, les caméras de Lana Wilson nous montre une Taylor Swift qui s’émancipe. Elle prend du recul, fait le nettoyage autour d’elle, garde sa vie sentimentale pour elle, s’engage dans son combat en faveur des minorités, révèle publiquement (et contre l’avis de son entourage masculin, sa mère étant la seule à la soutenir) ses sympathies démocrates, mène campagne contre la politicienne républicaine et ouvertement anti-gay Marsha Blackburn qui brigue un siège de sénatrice dans l’Etat du Tennessee.

Nouvelle image

Et, tout en jouant à fond la carte des réseaux sociaux pour booster sa carrière, elle en refuse les codes imposés. «ll y aura toujours des standards de beauté que tu n'atteindras pas", explique-t-elle alors que la réalisatrice confronte des images d’archives d’émissions télé la critiquant pour sa minceur et  d’autres, qui s’inquiètent quelques mois plus tard de sa prise de poids. "Pour une femme, c’est clairement impossible d’avoir le corps parfait, alors il faut arrêter d’en faire une obsession. Si tu es assez mince, tu n'auras pas les fesses qui font rêver tout le monde. Si tu as ces fesses, alors ton estomac ne sera pas assez plat". Non sans humour, on la voit, entre deux sessions d’écriture, dévorer un burrito bourré de piments avec son ingénieur du son. « Tu sais quoi?, lui dit Taylor Swift en croquant à pleines dents. "J’ai dû attendre l’âge de vingt-sept ans avant d’oser manger un truc comme çà. "

Féministe, combattive, déterminée, impressionnante dans le travail (elle compose à la guitare, au piano, les séances d’écriture de son nouveau single Only The Young sont bluffantes), Taylor Swift montre aussi dans Miss Americana sa fragilité et sa lucidité.  "J’ai  trente ans, je vais travailler dur pendant que la société tolère encore que j'ai du succès. » A méditer.
 

Taylor Swift à Werchter Boutique le 20 juillet.


 

Plus de Aucun nom

Les plus lus

Notre Selection