La RTBF rend hommage cette nuit à la productrice Anne Hislaire

Teaser

En hommage à la productrice décédée ce week-end, La Trois passe la nuit à enchaîner les émissions cultes, de Cargo de nuit à Hep taxi!.

C’est une figure de l’ombre, une de ces professionnelles qui bâtissent les émissions mais qui n’apparaissent que le temps d’une ligne au générique. Pendant quarante ans, Anne Hislaire a travaillé sur les magazines et divertissements culturels de la RTBF. Elle a assuré la production d’émissions comme Génération 80, avec Fabienne Vande Meersche toute jeunette, qui plantait le décor de la scène musicale de l’époque mais aussi de l’actualité du cinéma ou de la bande dessinée. Elle a créé ensuite le mythique Cargo de nuit, un format plus adulte, esthétique et approfondi, présenté par le comédien Jean-Louis Sbille et où on retrouvait notamment le regretté Gilles Verlant.

Par la suite, elle produira - et assurera donc la mise en œuvre et la gestion de - beaucoup d’autres classiques: Intérieur nuit, un magazine qui a laissé de nombreux nostalgiques, Dites-moi, où Michèle Cédric menait de longues interviews intimes, des séries culturelles comme Œuvres en chantier ou purement documentaires – on se souvient de Journal de classe, basé sur les vidéos que Jacques Duez, prof de morale en primaire, avait faites en classe... -, mais aussi de magazines littéraires, d’En toutes lettres à Mille-feuilles, présenté, selon les périodes par Thierry Bellefroid et/ou Corinne Boulangier, ou cinéma (Cinéstation, Screen). Parmi ses productions les plus récentes, on peut citer Tellement ciné ou le Hep taxi! que conduit Jérôme Colin.

Impossible d’énumérer toutes les émissions qui portent sa griffe. Toujours peaufinées avec talent et passion, toujours témoins des mouvements culturels d’une époque à travers des personnalités de taille, tant du côté des invités que des journalistes ou des animateurs. Femme de conviction, décidée à défendre ce qu’elle pensait bien, ce qu’elle savait juste, elle a cassé les pieds de bien des directeurs avant de prendre une retraite toute relative, en 2017 - elle a rejoint la présidence du Conseil d'administration de Kunstenfestivaldesarts en 2018. Ce ne l’a évidemment pas empêchée de continuer ses combats. Notamment sur Facebook, où elle invitait régulièrement ses amis à signer telle ou telle pétition...

Si ses proches et ceux qui l’ont croisée sont évidemment dans la peine, elle a laissé à la RTBF quantité de gens qu’elle a un peu beaucoup passionnément (trans)formés et qui cultivent son héritage. Même les téléspectateurs qui ne la connaissaient pas peuvent ainsi le partager...

 

Plus de Aucun nom

Les plus lus