Climat

Six gestes pour réduire ses émissions carbones

City-trip express à l’autre bout de l’Europe, shopping intensif, ruée vers le dernier smartphone… nos façons de consommer rendent la planète maboule. Et surtout malade. Quelques gestes peuvent lui redonner le sourire durablement.

Ce n’est pas une nouvelle: face au réchauffement climatique, il devient nécessaire de changer ses habitudes de consommation pour réduire son empreinte carbone. Aujourd’hui, chaque Belge dépense environ douze tonnes de CO2 par an, selon l’association Ecoconso. Pour éviter que la planète surchauffe, il faudrait dans l’idéal diviser ses émissions au moins par deux. Retour à l’âge de pierre? Non, plutôt un pas vers une consommation plus raisonnable et raisonnée. Voici six gestes que chacun peut mettre en place pour alléger la pollution mondiale.

Éviter les trajets en avion

Aujourd’hui dans le monde, près de 4 milliards de passagers sont transportés chaque année en avion. C’est deux fois plus qu’il y a 15 ans. Problème: ce mode de transport est extrêmement polluant. “Un aller-retour Bruxelles-New York par exemple, c’est environ deux tonnes de CO2 par passager”, explique Jonas Moerman, conseiller énergie chez Ecoconso. Pour réduire son empreinte carbone, la première chose à faire est donc de limiter ses trajets dans les airs. Ecoconso recommande un seul vol moyen courrier tous les deux ans, ou un vol long courrier tous les cinq ans.

Prendre les transports en commun plutôt que la voiture

Privilégier les transports en commun ou le covoiturage, c’est une façon de moins polluer mais aussi d’agir pour une meilleure qualité de l’air: selon les derniers chiffres de l’agence européenne pour l’environnement, 400.000 décès prématurés dans le monde, dont plus de 9.300 en Belgique, peuvent être attribués à la pollution atmosphérique en 2016.

Mieux isoler son logement

Une meilleure isolation permet de réduire considérablement sa consommation d’énergie: jusqu’à 30%, selon Ecoconso. Une bonne nouvelle pour l’environnement, et aussi pour le portefeuille. Avant d’entamer des travaux, un premier geste est accessible à tous: diminuer le chauffage à 19 degrés et le couper la nuit. De quoi faire jusqu’à 20% d’économie.

Manger moins de viande

L’élevage de bovins, de porcs et de poulets est extrêmement énergivore: selon l’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, cette industrie est responsable de 14,5% des émissions de gaz à effet de serre dues à l’activité humaine. En cause? Le transport, mais aussi les ressources (eau, engrais) nécessaires à l’alimentation des animaux. Réduire sa consommation de viande rouge à une seule fois maximum par semaine permet d’éviter la production de 500kg de CO2 par an et par personne, rapporte Ecoconso.

Acheter moins de vêtements

L’industrie textile est l’une des plus polluantes au monde. Fabrication des matières premières, traitement, transport… des milliers de litres d’eau et de ressources énergétiques sont utilisés pour produire chaque pièce de tissu. Sans compter les produits chimiques nécessaires à leur transformation. Privilégier les achats de seconde main permet de limiter les dégâts.

Ne pas changer de GSM chaque année

Produire des équipements technologiques est extrêmement coûteux en termes d’énergie et de matériaux utilisés. Il est donc important de garder ses ordinateurs, mobiles et tutti quanti le plus longtemps possible. Pour cela, deux conseils: entretenir ses appareils correctement et faire réparer les objets cassés plutôt que de les jeter.

Pour en savoir plus, lisez notre article "La compensation carbone: vraie solution ou grande illusion? " en pages 30-33 de notre dernier numéro. Rendez-vous en librairie à partir de ce mercredi ou dès maintenant sur notre édition numérique, sur iPad/iPhone et Android.

Recevez le meilleur de l'actu selon