Les solutions modernes et institutionnelles de Paul Magnette

Teaser

Paul Magnette veut évaluer notre système fédéral et en même temps dégager une nouvelle vision de la Belgique. Nous avons pu prendre connaissance d'une note confidentielle dans laquelle l'informateur a couché des idées fort intéressantes. Exclusif.

De l'institutionnel moderne

Paul Magnette veut examiner les pistes de modernisation de notre Constitution. Il souhaite que l'efficacité des précédentes réformes de l'Etat soit évaluée. Régionalisations accrues mais aussi refédéralisations sont envisagées, le tout sans tabous. Pour y arriver, il envisage de regrouper des citoyens, des parlementaires, des universitaires et des membres de la société civile. « La démarche sera transparente, s'inscrira dans un temps long et dans une logique de recherche du bien-être de toutes les personnes résidant en Belgique et de la stabilité du pays », écrit l'informateur.

Eviter le scénario de bric et de broc du 26 mai dernier

L'informateur veut découpler élections fédérales d'un côté et élections régionales, de l'autre comme nous venons de le vivre aux dernières élections. Objectif ? Que chaque niveau de pouvoir obtienne son espace politique propre et éviter « le piège d'être en campagne électorale permanente". Au passage, l'informateur glisse l'idée d'un droit de vote pour le scrutin européen dès 16 ans.

Un espace électoral commun entre francophones et Flamands.

L'utopie de la Circonscrition fédérale verra-t-elle le jour, un jour ? Elle est inscrite en tous cas dans la note de Paul Magnette qui souligne l'opportunité « d'améliorer la compréhension réciproque entre les citoyens de différentes communautés linguistiques ».

Créer une assemblée de citoyens tirés au sort

Cette assemblée remplacerait le Sénat. Elle pourrait délibérer d'enjeux à long terme comme le réchauffement climatique, la croissance démographique, l'allogement de l'espérance de vie ou des questions éthiques. Cette assemblée serait encadrée par des universitaires. Elle s'inspirerait de ce qui se fait déjà en communauté germanophone où un conseil citoyen permament a été créé récemment.

Assurer la parité hommes-femmes

Paul Magnette exige cette parité non seulement au gouvernement fédéral mais aussi, progressivement, dans tous les organismes publics. On évaluera où on est par exemple à la Loterie nationale. Et on imposera des règles par exemple à la Banque Nationale de Belgique. Un ministre du droit des femmes sera désigné et une conférence interministérielle dédiée aux droits des femmes sera mis en place.

Notre Selection