Documentaire

"Laisser la pornographie à portée des enfants, c'est de la barbarie"

2

Connexion intime, fiction ”à message”, inaugure la soirée spéciale sur la pornographie et ses dangers sur la jeunesse. Ce soir à partir de 21h15 sur France 2.

De bonne facture, le téléfilm de Renaud Bertrand reste une œuvre à message, qui nous raconte une histoire pour mieux nous sensibiliser à une problématique et ses implications humaines. Le talent des jeunes acteurs, en particulier de Luna Carpiaux, Prix d’interprétation féminine au Festival de la fiction de La Rochelle de 2019 pour le rôle, sort ces personnages d’adolescents des arché- types. Le scénario, un peu digne d’un faux reportage mis en scène sur NRJ12, nous dépeint des relations amoureuses à l’ère de YouPorn et des vidéos volées… Rien de bien neuf sous le soleil…

On salue davantage le documentaire qui suit, Pornographie, un jeu d’enfant, sensible, qui aborde le sujet à travers les témoignages des principaux intéressés: les enfants (10 ans!) et teenagers d’aujourd’hui, mais aussi les jeunes adultes de la première génération qui a découvert le sexe via Google. Ça n’arrive qu’aux autres, se disent les parents face à leur progéniture angélique. Le film d’Anne-Marie Avouac, fruit d’un an d’enquête, nous montre qu’il n’en est rien et que ce danger pour les jeunes esprits est largement sous- estimé par les familles comme les acteurs de l’éducation. On découvre les conséquences de l’ignorance, l’influence des images violentes sur l’évolution affective de ceux qui les regardent, parfois sans le vouloir, à l’âge de Dragon Ball. Une problématique complexe, traitée avec intelligence et engagement, qui nous laisse sur la phrase du gynécologue Israël Nisand: ”Moi je dis qu’une société qui laisse ses enfants en stabulation devant ces images-là, sans les accompagner d’une parole des adultes, c’est une véritable barbarie”.

Recevez le meilleur de l'actu selon