"Cannabis, quand le deal devient légal", c'est la foire aux beuh...

Teaser

Doc Shot s’attaque à la légalisation du cannabis. Entretien avec le présentateur François Mazure.

Doc Shot revient en force. Après la spéciale Qatar du 5 septembre, l’émission d’enquêtes de La Une s’intéresse à la marchandisation grandissante du cannabis à travers le monde. L’occasion également d’aborder le programme de la saison...

Qu’est-ce qui vous a décidé à diffuser ce documentaire?

François Mazure : Il permet de se rendre compte de la révolution que cela représente dans le monde entier. Au Colorado, par exemple, il y a plus de boutiques de cannabis que de MacDonald’s et de Starbucks alors qu’en Europe, les décisions varient énormément en fonction des pays.

En quoi ce reportage apporte-t-il du neuf par rapport à ce qu’on sait déjà?

Il est phénoménal parce que très objectif. En plus de citer les avantages, il s’intéresse aux conséquences du phénomène: ce marché permet notamment à certaines industries du tabac de reprendre la main. Là, on a le point de vue des entreprises, des consommateurs… C’est une vraie synthèse de la thématique.

Quels thèmes abordera cette saison?

Le documentaire-événement Le monde selon Amazon est prévu pour bientôt. Nous aurons aussi un document sur les barons qui cherchent à privatiser l’eau, une coprod’ sur une femme prêtre aux États-Unis et de nouveaux numéros de la série Pourquoi nous détestent-ils? Doc Shot ne tourne le dos à aucun sujet de société. Cannabis, violences conjugales, Islam…, on a choisi de ne pas mettre d’œillères, mais on garde une exigence de qualité et une exigence intellectuelle.

Il y a également du nouveau au niveau de la forme de l’émission?

On dispose d’une toute nouvelle ambiance plus épurée et adaptée à ce que l’on veut faire. Entre autres pour donner une importance plus grande aux écrans placés derrière moi. Je me sens super bien dans ces nouveaux décors.

Plus de Médias

Notre Selection