À la découverte des parcs nationaux canadiens

© Kevin Noble / Unsplash
© Kevin Noble / Unsplash
Teaser

Toute la semaine, Arte (re)découvre les merveilles du Canada. Un voyage à voir et à cogiter.

On l’a un peu oubliée, mais une première série documentaire consacrée aux parcs nationaux canadiens avait déjà été proposée par Arte en 2016, juste avant que le plus vaste pays d’Amérique du Nord n’offre l’accès gratuit à ses réserves protégées pour fêter les 150 ans de la nation. On avait alors découvert les splendeurs de l’archipel de Gwaii Haanas, les majestueuses Rocheuses, les pépites du Mont-Riding, la réserve indienne de Mingan et les vallées glaciaires de Gros-Morne. Cette saison 1 est rediffusée durant toute la semaine, à 17h30 et, seconde réjouissance, sera suivie à 18h20 des épisodes inédits de la saison 2, qui s’annonce tout aussi fabuleuse.

Les noms des destinations constituent à eux seuls de belles promesses, entre les parcs de Kluane, Wood Buffalo, Wapusk, Kejimkujik et Prairies. Dès les premières minutes, le ton est donné: les immenses montagnes, les forêts boréales, les fleurs, les glaciers et les sapins dessinent les paysages d’un tableau sans fin. Plus tard, on y croise même des ours noirs, des lions de mer, des orques, des grues blanches ou des ours polaires. En guise de fil conducteur: des messages, voire des cris d’alarme, lancés par les scientifiques et les gardes forestiers. Car il va sans dire que le dérèglement climatique est en train d’asséner des coups violents à ce décor somptueux. En raison de sa proximité avec l’Arctique, le Canada se réchauffe deux fois plus vite que le reste de la planète. Une observation qui a poussé le Premier ministre Justin Trudeau à décréter “l’urgence climatique” le 18 juin dernier. Mais sans doute les images sont-elles plus bavardes que les discours pour constater l’immensité des trésors terrestres à l’agonie… et pour lesquels il faut doucement commencer à prier.

Plus de Médias

Notre Selection