Musique

On était à l'anniversaire de Patrick Bruel à Forest National

En tournée avec son nouvel album Ce soir on sort, Patrick Bruel s'installe trois jours à Bruxelles et y a soufflé ses soixante bougies. On vous raconte.

«J'me dépêche, j'suis en retard...» Il n'en faut pas plus pour déclencher les cris du public. Patrick Bruel a en effet choisi de débuter son show avec Comment ça va, un hit de ses débuts (sorti en 1985). Une excellente entrée en matière pour un concert énergique qui va durer plus de 3h00 et va le voir alterner ses tubes d'hier et d'aujourd'hui. Pour assurer définitivement l'ambiance, il enchaîne d'ailleurs avec Alors Regarde et Dors – en version améliorée - avant de mettre à l'honneur son nouvel album, sorti en novembre et déjà disque de diamant: Tout recommencer, Héros, J'ai croisé ton fils...

Des chansons récentes, déjà maîtrisées par un public déchaîné, et mises en valeur par une scénographie exceptionnelle et inhabituelle jusqu'ici chez Bruel. Pendant qu'il interprète Rue Mouffetard, on a l'impression de se balader dans cette rue si chère aux souvenirs du chanteur. Avec un sens du détail poussé à l'extrême, comme cette subtile allusion aux deux fils du chanteur, Oscar et Léon, mis à l'honneur avec le Café LéOs. Et que dire du Café des délices qui nous envoie presque au port de Tunis...

Les fans le savent: chaque concert de Bruel réserve son lot d'émotions. Et ce mardi soir à Forest, la barre a été placée très très haut. Lui-même a semblé débordé par celle-ci. Déjà avec la standing ovation que le public bruxellois lui a réservé au terme de Qui à le droit. Puis lorsqu'il a entonné – pour la première fois en public – Mon repère. Un titre dans lequel il rend hommage à Guy Carcassonne, un de ses anciens professeurs mais surtout l'un de ses plus fidèles amis. Bruel va d'ailleurs craquer au cours de son interprétation. Autre moment de grace avec Ce soir on sort, une chanson qui évoque les attentats de ces dernières années. Habituellement, en France, il termine ce titre avec une Marseillaise tout en douceur, reprise hier soir par Forest National avant que Bruel ne termine sur une reprise de Bruxelles ma belle. Frissons garantis.

Happy birthday Patrick

La soirée était évidemment spéciale puisque ce 14 mai, Patrick Bruel fêtait ses 60 ans. Un événement que le public – même s'il est conscient que le chanteur n'aime pas en parler – n'allait évidemment pas manquer de fêter. Plusieurs surprises étaient au programme avec un joyeux anniversaire fredonné par une salle toute acquise à la cause de Bruel qui, même s'il avouera s'être attendu à un geste – ne manquera pas de sécher l'une ou l'autre larme.

Cependant, pas question de sortir du show déprimé. Bruel a le sens de la fête et son public le suit fidèlement. Il continue à bondir sur scène et se lâche sur ses morceaux qui donnent la pêche: On se plaît, Casser la voix, Stand Up... et en emrpruntant certains au répertoire d'autres (formidable reprise de Viens je t'emmène). Où-va-t-il donc chercher toute cette énergie, lui qui a entamé une tournée marathon - plus de 100 dates - qui le verra repasser ces mercredi et jeudi par Bruxelles (les concerts sont complets) avant d'enflammer la scène des Francofolies le 20 juillet et de revenir une nouvelle fois à Forest le 28 novembre. En attendant la suite...

Recevez le meilleur de l'actu selon