Divertissement

Disney+ : quoi de neuf au catalogue ?

Le lancement de la future plate-forme en VOD du studio aux grandes oreilles est prévu le 12 novembre. Hier, le PDG de Disney+ a levé le voile sur son contenu... Alors, qu'est-ce qu'il y a au menu?

Ce week-end, à Chicago, a lieu la Star Wars Celebration. Grande messe annuelle désespérément attendue par tous les convertis au "Jediisme" (le vrai culte de la Force) et les fans de la saga spatiale en général. Pour cause : le premier trailer de l'épisode 9 – qui marquera la fin de l'ère Skywalker au cinéma – devrait y être dévoilé. C'est en marge de cet événement que Disney a choisi de lever le voile sur un autre mystère bien gardé de son empire galactique: sa future plate-forme de VOD Disney+.

Les vraies et fausses rumeurs se sont multipliées ces dernières semaines sur la toile, preuve que le studio aux grandes oreilles embraye la vitesse lumière. C'est désormais officiel : le service sera disponible le 12 novembre prochain aux États-Unis, avant de gagner l'Europe occidentale et le reste du monde au premier semestre 2020. Avec sa plate-forme, Disney ambitionne clairement de concurrencer Netflix (et l'Apple TV qui sera lancée cet été). La grille tarifaire sera plutôt attractive : 6,99 dollars l’abonnement mensuel (contre 8,99 pour le forfait de base Netflix) et 70 dollars l’abonnement annuel.

7500 épisodes et 500 films

Alors que Netflix compte à l’heure actuelle 140 millions d’abonnés, Disney+ prévoit ainsi “60 millions à 90 millions d’abonnés dans le monde d’ici la fin 2024” a déclaré hier son PDG. 7500 épisodes de séries et 500 films - dont une centaine d’oeuvres récentes – seront disponibles dès le jour du lancement. Ce sera notamment le cas du film Captain Marvel (photo à droite) – toujours premier au Box Office US cette année – qui sera proposé en exclusivité. Mais le reste du catalogue aura aussi de quoi susciter l'intérêt des spectateurs...

Le groupe a annoncé un milliard de dollars d’investissement dans les contenus originaux la première année. C'est peu comparé comparé à Netflix (15 milliards), mais Disney pourra s'appuyer sur des franchises qui ont déjà convaincu le public. De nouvelles histoires dérivées de la galaxie Marvel et de l'univers de Star Wars verront le jour. Les fans de super-héros seront ravis d'apprendre que des séries centrées sur les duos Scarlett Witch (Elizabeth Olsen) et Vision (Paul Bettany), ainsi que Hawkeye (Jeremy Renner) et le Soldat de l'hiver (Sebastian Stan), mais aussi sur le personnage de Loki (Tom Hiddlestone) sont prévus. De même qu'une anthologie animé intitulée "What If" qui rassemblera des épisodes alternatifs. Dans le premier épisode par exemple, on découvrira ce qu’il serait advenu si Peggy Carter avait reçu le sérum du super-soldat à la place de Steve Rogers, devenu Captain America.

Une suite à Monstres et Cie

Les fans de Star Wars ne seront pas en reste, puisqu'une série The Mandalorian (photo à gauche) dont l'histoire devrait se dérouler entre Le Retour du Jedi et Le Réveil de la Force (épisodes 6 et 7) est confirmée, de même qu'un prequel de Rogue One – excellent... prequel d'Un Nouvel Espoir (épisode 4). Mais Disney n'oublie pas non plus ses classiques – récents et moins récents. Un remake de La Belle et le Clochard (photo ci-dessous) verra le jour, dans le même esprit que les nouvelles versions de Dumbo, Aladdin et du Roi Lion qui sortent au cinéma cette année.

Les grands enfants qui ont vieilli avec les films Pixar seront ravis d'apprendre que deux séries sont en chantier : Forky Asks a Question, consacrée au tout nouveau personnage de Toy Story 4 (sortie cinéma prévue le 19 juin) et Monsters at Work, avec les héros de Monstres & Cie. L'intrigue de cette dernière se situera juste après celle du troisième long métrage des studios Pixar (racheté par Disney en 2006), alors que le rire des enfants est devenu la principale ressource de Monstropolis. La série suivra les aventures du dénommé Tylor Tuskmon, un jeune et talentueux mécanicien de la compagnie qui rêve depuis toujours d'intégrer l'équipe d'élite et de côtoyer ses idoles, Bob et Sulli (photo au centre). Et nous, on s'en réjouit !

Disney

Recevez le meilleur de l'actu selon