MacGyver saison 1 : un reboot sans saveur

Teaser

Trente ans après, la série revient sous les traits d'un nouvel acteur. Pas vraiment une bonne idée.

Dans l'inconscient collectif, MacGyver fait partie de ces séries sans prise de tête qu'on regardait en famille vers la fin des années 80, le dimanche après-midi, histoire de digérer tranquillement. C'est également le feuilleton d'action – dont le héros parvenait à se sortir de multiples situations invraisemblables grâce à son inventivité et à de nombreux objets – qui avait révélé l'acteur Richard Dean Anderson, aujourd'hui disparu des radars. Jamais en manque de fausses bonnes idées, les Amerloques ont décidé d'exhumer ce personnage et de proposer un reboot de la fiction. Entendez par là qu'ils ont fait le choix de la réinventer.

Dans ce remake diffusé pour la première fois outre-Atlantique en septembre 2016, le célèbre as de la débrouille, qui a une sainte horreur des armes, est désormais incarné par Lucas Till. Un jeune comédien âgé de 28 ans, à la carrière déjà bien fournie (on l'a vu notamment dans trois opus des X-Men). Alors que son prédécesseur était un loup solitaire, cet Angus MacGyver-là – toujours adepte du couteau suisse – est entouré de toute une bande de collègues qui l'épaulent dans ses missions. Parmi ceux-là, on notera surtout la présence de George Dalton (incarné par George Eads, l'ancien Nick Stokes des Experts), un ex-membre des forces spéciales qui n'hésite pas, lui, à manier des engins meurtriers. Mais voilà, force est de constater que la sauce ne prend pas. Les aficionados de "l'œuvre" originale auront du mal à retrouver ce qui en avait fait son succès, tant cette réinterprétation est aussi brouillonne que peu inspirée. Le résultat est d'autant plus décevant que son concepteur, Peter Lenkov, est d'ordinaire aguerri à l'exercice: il avait signé avec brio le retour d'Hawaii Police d'État (Hawaii 5-0), d'ailleurs encore en production. Dommage!

Plus de Médias

Les plus lus