Compte-rendu

Oscars 2019 : la consécration du cinéma en Noirs et Blancs

La victoire de Green Book, le triomphe de Rami Malek, le showcase de Queen, la consécration du cinéma mexicain... voici ce qu'il faut retenir de la 91ème cérémonie des Oscars. 

La match était annoncé serré entre le déjà multi-récompensé Roma, le film Netflix réalisé par le réalisateur mexicain Alfonso Cuarón et The Favourite, du grec Yórgos Lánthimos. Mais c'est finalement l'outsider Green Book qui repart avec l'Oscar du Meilleur film. Le road-movie touchant réalisé par Peter Farelly et emmené par Viggo Mortensen et Mahershala Ali (à nouveau oscarisé comme Meilleur acteur dans un second rôle après Moonlight en 2017) a convaincu les membres de l'Academy of Motion Picture Arts and Science. L'histoire d'amitié entre un pianiste noir virtuose et son chauffeur itali-américain au caractère bien trempé, sur fond de ségrégation raciale dans les Sud des États-Unis des années 60, a également obtenu l'Oscar du Meilleur scénario original.

Un choix artistique mais aussi politique pour une cérémonie qui au fil des ans (et surtout depuis que Donald Trump est président) se positionne toujours plus comme podium pour l'équité entre Noirs et Blancs dans une Amérique gangrenée par les tensions raciales. L'esprit "Black Power" a imprimé de sa marque cette édition. Premier film de super-héros de l'Histoire nommé dans la catégorie Meilleur film, Black Panther repart avec trois statuettes dont celle récompensant la Meilleure musique de film pour son excellente bande son à laquelle a notamment collaboré le nouveau pape du rap US Kendrick Lamar. Regina King a de son côté été distinguée Meilleure actrice dans un second rôle pour sa prestation dans If Beale Street Could Talk, drame se déroulant dans le Harlem des années 70.

Enfin et après cinq nominations, Spike Lee a été récompensé pour BlacKkKlansman, Meilleur scénario adapté. Après avoir sauté dans les bras et reçu sa statuette des mains de son pote Samuel L. Jackson, le sulfureux réalisateur s'est livré à la seule déclaration éminemment politique de la soirée. Dans son costume pourpre, hommage au chanteur Prince, il a pointé le scrutin présidentiel de 2020 : "Mobilisons-nous, soyons du bon côté de l'Histoire. Faites le choix de l'amour contre la haine. Faisons le bon choix ! », clin d’œil à Do The Right Thing son film coup de poing de 1989. L'Academy s'est en tout cas déjà clairement positionnée dans le camp démocrate.

Une cérémonie rythmée par la musique

Sans présentateur officiel suite au retrait de dernère minute de Kevin Hart – on ne va pas revenir sur la polémique – cette édition 2019 des Oscars s'est déroulé dans un format inédit, avec une multitude de stars remettant tour à tour les statuettes aux lauréats, mais aussi en faisant la part belle à la musique. Les vétérans de Queen ont ouvert le bal avec les riffs mythiques de We Will Rock You et We Are the Champions, accompagnés au chant par Adam Lambert. On aurait préféré voir Rami Malek pousser la chansonnette, mais on est encore plus satisfait de voir l'interprète de Freddie Mercury remporter la statuette de Meilleur acteur pour Bohemian Rhapsody. Un sacre logique au vu de la concurrence dans cette catégorie. Seul Christian Bale aurait pu y prétendre pour sa nouvelle transformation physique dans Vice, grand perdant de la soirée avec une seule récompense (Meilleurs maquillages et coiffures).

Bohemian Rhapsody obtient au total quatre récompenses (meilleur acteur, montage, montage son et mixage son), mais c'est le titre Shallow de A Star is Born, interprété en live avec beaucoup d'émotions par Bradley Cooper et Lady Gaga, qui est oscarisé Meilleure chanson originale. La chanteuse était également nommée dans la catégorie Meilleure actrice, remportée par la Britannique Olivia Colman pour son interprétation burlesque de la reine Anne dans The Favourite. C'est encore raté pour Glenn Close, nommée pour la septième fois de sa vie pour The Wife, et qui n'a jamais emporté la timballe...

Le cinéaste mexicain Alfonso Cuarón (photo ci-dessous) succède lui à son compatriote Guillermo Del Toro en tant que Meilleur réalisateur pour Roma, film en noir et blanc inspiré de sa jeunesse à Mexico, également sacré Meilleur film en langue étrangère et récompensé de l'Oscar de la Meilleure photographie. L'Academy apprécie décidément beaucoup le cinéma mexicain après les triomphes de Shape of Water l'an dernier, The Revenant et Birdman réalisés par Alejandro Gonzáles Inárritu (meilleurs films en 2016 et 2015) et Gravity... d'Alfonso Cuarón qui avait également récolté la récompense suprême en 2014. Faut-il là encore y voir un message politique, alors que Donald Trump s'obstine à vouloir construire son mur à la frontière mexicaine ?

Netflix, producteur de Roma, fait en tout cas une entrée fracassante aux Oscars, avec une quatrième statuette obtenue pour le très féministe Period. End of Sentence, Meilleur court métrage documentaire. Pour être complet, signalons encore la victoire du rafraîchissant Spider-Man : New Generation, Meilleur film d'animation, qui détrône Disney dans cette catégorie après sept ans de règne sans partage... Une édition 2019 qui, à quelques exceptions près, n'aura fait que des heureux. Pour l'aspect critique, on repassera.

Belga

Recevez le meilleur de l'actu selon