Star Wars 7 - Le retour de la Force

Teaser

Il n’y a pas si longtemps, dans des régions pas très lointaines, a commencé le tournage du septième épisode de La guerre des étoiles. Bilan: une pluie de tuiles diverses et variées. Mais aussi quelques bonnes nouvelles… enfin!

Evénement majeur dans le petit monde du cinéma, le tournage de ce septième épisode est entouré d'un épais mystère.

Débuté fin-avril du côté du Caire, le tournage de ce septième chapitre n’aura en réalité pas souvent eu la Force de son côté. Genre photos qui fuitent et figurants qui tweetent malgré des contrats de confidentialité épais comme un Ewok et la menace de fessées par l’épée laser de Vador en personne. Sans compter des ralentissements du plan de travail vu la situation socio-politique pour le moins instable dans cette partie du globe. Après un passage plus paisible à Abou Dhabi (pour mettre les scènes désertiques en boîte et profiter en passant de quelques avantages fiscaux), le réalisateur du film J.J. Abrams pensait que quelques semaines de captation aux studios londoniens de Pinewood protégeraient le tournage des importuns et des infortunes. S’il avait vu juste pour le premier aspect des choses, la malchance a par contre continué à s’acharner concernant la cascade d’impondérables.

Mi-juin, cela ne s’invente pas, une porte du Faucon Millénaire s’abat par accident sur Harrison Ford, qui reprend pour l'occasion son rôle de Han Solo, lui brisant la cheville sans appel. L’acteur est en train de récupérer, mais il n’est toujours pas en mesure de revenir devant les caméras. En conséquence, le tournage est à l'arrêt au moins jusqu’au 15 de ce mois. "Ensuite, tout reprendra dans le calme", ont assené les producteurs. Le contretemps est évidemment fâcheux. Mais l’équipe affirme que tout sera terminé à l'automne. Et que le film pourra bien sortir le 18 décembre 2015, comme prévu.

Plus beau ce film sera

Par contre, on trouve aussi des annonces réjouissantes à l’ombre de l’Etoile Noire! Mercredi 9 juillet dernier, un cliché sans équivoque a par exemple été posté sur le compte Twitter de la société de J.J. Abrams, Bad Robot. La photographie dévoile une caméra Imax dominant une vaste étendue désertique. L’image est parlante: ce septième volet de Star Wars sera filmé en Imax. En soi, la nouvelle n'est pas vraiment une surprise, le format s’étant démocratisé dans le monde du cinéma. Et si tous les réalisateurs ne l’ont pas adopté, le père de Lost s'en est déjà servi avec brio pour plusieurs scènes de Star Trek Into Darkness. La qualité de l’image obtenue s’annonçant donc parfaite, la légende de l'image est explicite: Best Format Ever (meilleur format au monde). Bref, comme dirait Maître Yoda: plus beau encore que les autres ce film sera.

Côté casting

Le 29 avril dernier, Abrams postait sur le Net une photo qui allait faire couler beaucoup d'encre. On y voyait, installés en cercle dans un studio londonien, les membres de l'équipe de production et quelques acteurs, réunis pour une première lecture du script. Et ô surprise de découvrir autour de la table les silhouettes de Harrison Ford (Han Solo), Mark Hamill (Luke Skywalker), Carrie Fisher (Princesse Leia) et Peter Mayhew (Chewbacca), héros de la toute première saga. Entourés d'une série de nouveaux venus: Oscar Isaac, Adam Driver, Andy Serkis...

Si le casting complet n'est pas encore aujourd'hui communiqué, on sait qu'il s'est toutefois étoffé depuis cette fameuse photo. Côté nouveaux venus, un gigantesque casting avait été lancé en novembre 2013 par les producteurs de Lucasfilm dans onze villes de Grande-Bretagne (37.000 candidats ont été scrutés). Parmi les heureux élus, deux jeunes illustres inconnus. Crystal Clarke, élève comédienne au Conservatoire royal d’Écosse, campera Rachel, décrite comme une jeune fille à la beauté naturelle, capable de se débrouiller dans les conditions les plus défavorables. L'autre acteur engagé répond, lui, au nom de Pip Andersen, un jeune Anglais adepte du parkour, une discipline acrobatique très appréciée des réalisateurs de films d’action, qui consiste à se déplacer dans un environnement urbain en utilisant toutes les prises possibles et imaginables. Pour son premier tournage, ce sportif aguerri interprétera Thomas, un jeune homme qui a grandi sans son père et éprouve les pires difficultés à trouver ses repères. Ce choix d’acteurs peu connus est d’ailleurs typique de la saga Star Wars. Avant d’être Luke Skywalker, Mark Hamill avait travaillé principalement pour la télévision. Et Hayden Christensen, le Anakin de la seconde trilogie, n’avait pas connu de grand succès au cinéma non plus avant d'être recruté par George Lucas.

Question comédiens plus confirmés, la production vient aussi d’annoncer l’arrivée de Lupita Nyong’O, oscarisée pour 12 Years A Slave et intronisée plus belle femme du monde par le magazine américain People. Adam Driver (Girls) a également été casté dans le rôle du méchant, tandis que les noms de Benedict Cumberbatch (qui avait déjà collaboré avec Abrams dans Star Trek: Into Darkness) ou de Gary Oldman circulent toujours avec insistance. Mais sans confirmation. Rencontré pour un entretien dans le cadre de la sortie de La planète des singes: L’affrontement (arrivé sur les écrans fin juillet), ce dernier s’est montré discret. Mais a cependant annoncé à demi-mot qu’il ne ferait probablement pas partie de l’aventure. "Les castings pour Star Wars, c’est un peu comme des examens. Vous passez devant le jury, puis vous attendez des nouvelles de leur part. A ce jour, je n’en ai pas, et comme le tournage est déjà largement entamé…"

Evénement majeur dans le petit monde du cinéma, le tournage de ce septième épisode est donc entouré d'un épais mystère. Et même J.J. Abrams, d'ordinaire très disert, semble lui aussi avoir pris goût au culte du secret qui a toujours entouré les projets estampillés George Lucas. Dans une récente interview accordée au journal britannique Daily Telegraph, il a d’ailleurs défendu sa décision de conserver une part de confidentialité autour de cet épisode. Allant même jusqu’à se montrer d’un lyrisme qu’on ne lui connaissait pas. "Il y a une forme de pureté préservée par le fait de ne pas savoir le moindre petit détail. Nous vivons dans un monde d’information continue et nous sommes animés par la volonté de toujours tout savoir. C’est bien de rappeler parfois qu’il n'y a rien de mal à attendre et à découvrir. Tout ce que je peux dire, c’est qu’après des débuts chahutés, le tournage devrait bientôt, enfin, prendre sa vitesse de croisière. Et je ne dirai rien d’autre!" Bref, à part, peut-être, quelques infos glanées au compte-gouttes dans les mois qui viennent, les fans savent donc à quoi s’en tenir. Et devront ronger leur frein et leur sabre laser jusqu’à la guerre des toiles, attendue pour le 18 décembre 2015. Que la patience soit avec eux.

 

 

 

Les plus lus

Notre Selection