Grande Guerre: grandes expos

Teaser

Double immersion liégeoise dans l’absurdité de 14-18. A voir et à méditer.

"C’est comme si on y était!" Cette réflexion, on l’entend souvent sur le parcours de l’expo J’avais 20 ans en 14 déroulée sur 800 mètres à la gare des Guillemins (Calatrava) de Liège. Comme si on y était? Non, évidemment, car pour les pauvres bougres de l’époque, la mort n’avait rien de virtuel et les blessures étaient ressenties jusqu’au plus profond de leur chair. Il n’empêche, on y plonge vraiment dans ce décor! La plus belle réussite, témoignant de toute l’habileté de l’équipe qui a déjà à son actif J’avais vingt ans en 40, S.O.S. Planet et encore Golden Sixties, est sans conteste la tranchée de 30 mètres de long, reconstruite à l’identique, avec des sons, des bruits d’explosion et de balles, de la boue, l’absence d’hygiène, le gel, le cadavre qu’on n’a pu enterrer, le tout dans une lueur quasi spectrale. Parfois, c’est l’accalmie. On en profite pour jouer aux cartes ou écrire aux siens ou à sa marraine de guerre.

D’autres reconstitutions en disent aussi bien plus que de longs discours: ce combat aérien sur un écran de 180°, cette maison bombardée au cœur de laquelle on ne retrouve que des gravats, cette petite chapelle ouverte sur une poignante exécution de civils, cette école transformée en hôpital, les progrès rapides de la médecine... "Je n’ai pas voulu privilégier les aspects militaires, précise pourtant Jacques Broun, le concepteur de l’expo. J’ai préféré multiplier les points de vue. Montrer le contraste entre la vision des stratèges et celle des citoyens ordinaires pris dans la tourmente. Et faire ressortir qu’en 14-18, l’horreur était la même dans les deux camps." Et c’est vrai que le regard s’attarde autant sur la faim et les privations du côté des alliés que des Allemands. Enrichie de plus de 3.000 objets étonnants (un autel portatif pour dire la messe dans les tranchées, le premier gilet pare-balles, le casque de la Reine Elisabeth, une douille du canon allemand Grosse Bertha...), cette approche est de portée clairement internationale.

A compléter par l’autre grande expo 14-18, Liège dans la tourmente. Montée au Musée de la Vie wallonne, elle met davantage l’accent sur la Bataille de Liège, la résistance des forts du 4 au 16 août et le vécu difficile des populations durant l’Occupation. Documentée avec précision et soin, une approche au plus près du quotidien et traversée d’humanité.

> J'AVAIS 20 ANS EN 14, jusqu'au 31/5/2015. Gare des Guillemins (Calatrava), Liège. www.liegeexpo14-18.be

> LIEGE DANS LA TOURMENTE, jusqu'au 31/5/2015. Musée de la Vie wallonne, Liège. www.liegeexpo14-18.be

Plus de (archives cultures)

Les plus lus

Notre Selection