Décès

Mort du chanteur Rachid Taha

Figure du rock des années 80, Rachid Taha est décédé cette nuit d'une crise cardiaque. Il avait 59 ans. 

"Son fils Lyes, sa famille, ses proches, tous ses amis et son label Naïve, ont le regret et l'immense tristesse d'annoncer le décès de l'artiste Rachid Taha, survenu cette nuit suite à un arrêt cardiaque à son domicile des Lilas (Seine-Saint-Denis, NDLR.)". 

Né en Algérie en 1958, Rachid Taha grandit ensuite dans l'est de la France, puis à Lyon où il rencontre Mohammed et Moktar Amini, futurs membres du groupe de rock Carte de Séjour qui défraya la chronique lors de leur reprise de Douce France de Charles Trenet, un pied de nez à l'accueil des immigrés en France. Le groupe met en avant la communauté française d'origine maghrébine (les Beurs) et participe notamment à la Marche Paris-Marseille pour l'égalité et contre le racisme. Après la dissolution du groupe en 1989, Taha se lance dans une carrière solo et sort son premier album Barbès en 1991.

"Exilé heureux", comme il aimait se décrire, il mêlait avec harmonie sa culture algérienne au rock anglo-saxon et prônait la tolérance. En 1998, sa reprise de Ya Rayah, l'hymne des immigrés algériens écrit par l'une des figures du chaâbi (un genre musical algérien), est un véritable tube. La même année, il remplit le Palais de Paris-Bercy avec Khaled et Faudel et leur show 1, 2, 3 Soleils, mettant en scène plusieurs classiques algériens et quelques créations des trois artistes (Aicha, Ya Rayah,...)

Courronné d'un trophée aux Victoires de la musique pour l'ensemble de sa carrière en 2016, le chanteur venait de terminer un nouvel album qui devait sortir début 2019 avec le label Believe.

Recevez le meilleur de l'actu selon