Livre

Gaël Faye - Magnifique petit pays

Le livre événement de Gaël Faye sort en poche. À ne pas rater.

Finaliste du Goncourt, Goncourt des lycéens, prix du premier roman, critique dithyrambique, Petit pays de Gaël Faye, rappeur vu vendredi dernier à Esperanzah!, offre à son histoire - celle d’un gamin du Burundi dont l'insouciance bascule aux jours de guerre - une douceur espiègle qui tranche avec la brutalité du propos. Gaby, neuf ans, bientôt dix, vit dans le quartier de Kinanira à Bujumbura, entouré d’une bande de copains pas plus caïds qu’un    escadron de moustiques, mais qui se rêvent en gang protecteur de l’impasse leur servant de terrain de jeux.

La vie s’écoule tranquille, malgré la séparation de ses parents (père français, mère rwandaise), entre l’école, la correspondance avec Laure, jeune lycéenne d’Orléans, les conciliabules dans le vieux combi Volkswagen à l’arrêt avec les jumeaux, Armand, Gino, la mésentente avec Francis, ennemi devenu allié. Tranquillité entachée par des rumeurs d’instabilité politique qui finiront par déboucher sur la réalité du conflit au Burundi et, au Rwanda, sur le déchaînement de violence dans l’effroyable massacre des Hutus contre les Tutsies. Un regard d’enfant posté aux premières loges d’une folie meurtrière, un enfant qui renonce à son innocence le jour où il allume un briquet en guise de représailles… Un enfant pris dans l’incompréhension totale de ce qui lui arrive - “Je n’avais pas d’explications sur la mort des uns et la haine des autres. La guerre, c’était peut-être ça, ne rien comprendre.” Terrible.

Gaël Faye, Petit pays, Le livre de poche, 219 p.

Recevez le meilleur de l'actu selon