Politique

La poudre de carabistouilles d’un président

"Faut pas raconter des carabistouilles à nos concitoyens, hein !". Entre deux déclarations sur la SNCF et la Syrie, le président français Emmanuel Macron s'est soudainement lâché en pleine interview sur TF1. Et ce n'est pas la première fois. Retour sur ses déclarations les plus... cocasses.

Le petit Macron illustré s’est enrichi d’un nouveau mot lors de son interview événement du 12 avril dernier. Assis sur une petite chaise d’écolier, le président de la République a lâché un “carabistouilles”, ce délicieux belgicisme synonyme de bêtises et fariboles. Dans l’heure, Google a connu un pic d’activité inédit autour de ce terme rare chez nos voisins. Macron n’en est pas à sa première incartade lexicale. Lors du débat pour l’élection présidentielle, il avait aligné “croquignolesque”, “galimatia” et surtout la “poudre de perlimpinpin” pour dénoncer sa rivale Marine Le Pen. Perlimpinpin en était devenu le mot de l’année 2017, élu par Le Robert, et les mots de Macron avaient donné lieu à un remix YouTube vu plus de 5 millions de fois . Par le “truchement” de Macron, on aura encore savouré le fait qu’il ne fallait pas “conchier” l’Europe ni se prendre pour un “pique-bœuf” sur le dos d’un hippopotame ou  encore passer des “examens en chocolat”. Entre autres.

 

Recevez le meilleur de l'actu selon

 

Les sites de L'Avenir Hebdo SA utilisent des cookies. Qu’est-ce que cela signifie pour vous ? Plus d’infos Masquer cette notification