Les ados anormalement accros aux médocs

Teaser

« Attention au mimétisme avec les habitudes des adultes » alerte Dominique de Temmerman, pédiatre. Antibiotiques, antidouleurs, antiallergiques, plus d'un jeune sur deux prend au moins un médicament par an. Selon les statistiques d'Eurostat, c'est en Belgique que l'on trouve la plus grande proportion de jeunes consommateurs (15-24 ans) de médicaments sur prescription. Est-ce normal ?

 

Aujourd'hui, les Belges prennent trop de médicaments. De nombreuses campagnes de sensibilisation tentent de réduire cette mauvaise habitude, voire pour certains cette accoutumance. Ce mal des adultes frappent aussi les ados selon une récente enquête d'Eurostat :   56 % des jeunes Belges consomment en effet au moins un médicament par an. Un constat confirmé par la dernière étude des Mutualités libres portant sur un groupe d'âge rarement étudié en tant que tel : les 12-18 ans. Dominique de Temmerman, pédiatre et expert aux Mutualités Libres est inquiète : « Les réflexes que l'on prend comme ado, on risque de les garder comme adulte. Dès l'enfance, entre 6 et 12 ans, les parents peuvent donner des bonnes habitudes et dialoguer avec leur enfant. Si un ado prend un médicament, il doit comprendre pourquoi il le prend. Il faut, en plus, combattre ce réflexe de l'immédiateté que les ados ont d'ingurgiter quelque chose juste pour ne plus avoir mal sans nécessairement penser à leur santé à long terme. »

Concrètement, chaque année, un adolescent sur deux prend des médicaments remboursés par l’assurance obligatoire (56 % en 2013 et 55,4 % en 2016). Ceux qui consomment des médicaments en prennent en moyenne 3 à 4 différents par an et se voient délivrer en moyenne 5 à 6 médicaments par an.

La chasse aux antibiotiques

Que prennent-ils? Les antibiotiques sont les médicaments les plus consommés par les jeunes Belges : 30 % des adolescents ont pris des antibiotiques en 2016 pendant 23 jours en moyenne. Les ados (19 %) ont également un penchant pour les antidouleurs de type AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens comme l'ibuprofène). Ils en prennent principalement pour  le traitement des maladies chroniques et inflammatoires comme les rhumatismes. Pourtant, ils sont bien connus pour leurs effets secondaires nombreux, fréquents et parfois dangereux. « On oublie trop souvent que l'on doit prendre la plus petite dose efficace et ne pas prendre la dose la plus forte dès la première fois. Cela n'a pas de sens  » commente Dominique de Temmerman, pédiatre et expert aux Mutualités Libres. Phénomène de génération et d'époque, la troisième famille de médicament la plus employée est le groupe des antiallergiques (utilisés par 9,6 % des adolescents) et des antiasthmatiques (7,3 %).

santé, mutuelle, ado

Une vie difficile?

L'analyse des Mutualités Libres confirme la tendance très contemporaine à médicaliser les difficultés de l'existence, particulièrement aiguës pendant l'adolescence (mal-être, faible estime de soi, anxiété…), et la faible tolérance face aux douleurs du quotidien (maux de tête, courbatures…). « Les patients (pas tous) mettent de plus en plus la pression sur les médecins. A ces derniers de tenir tête lorsqu'ils en ont le temps et d'expliquer qu'il existe des alternatives aux médicaments » ajoute Dominique de Temmerman.
Dans les faits, le temps est venu de sensibiliser, lorsque l'état de santé le permet (et qu'ils sont à l'écoute), les patients à prendre davantage en considération les moyens non-médicamenteux ou les modifications du mode de vie avant de passer au traitement médicamenteux. « Il ne fat pas hésiter à parler avec ces ados des bienfaits des activités physiques. Cela peut paraître idéaliste, mais le sport, la marche par exemple, est bon pour la santé » ajoute Dominique de Temmerman.
A cela s'ajoute la lutte contre l'addiction aux écrans, la cigarette....

ado, mutuelle, santé

15 médicaments à surveiller :

- Ibuprofène: substance active d'un médicament AINS, utilisée en cas de fièvre, douleur, inflammation
- Amoxicilline : traitement des infections bactériennes à germes sensibles
- Mométasone : rhinite allergique, rhino-sinusite
- Paracétamol : substance active (médicament) de nombreux antalgiques (antidouleur) antipyrétiques (anti-fièvre)
- Propofol : utilisé dans l'induction et l'entretien de l'anesthésie générale et la sédation de patients ventilés dans les services de réanimation
- Azithromycine : traitement des infections des voies respiratoires, de celles des tissus mous et des infections génito-urinaires
- Diclofénac : anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) utilisés en cas de douleurs articulaires
- Tramadol : antalgique, agoniste des récepteurs morphiniques
- Desloratadine : indiqué pour rhinite allergique, urticaire
- Salbutamol : utilisé dans le soulagement des bronchospasmes dans des états tels que l'asthme
- Lévocétirizine: traitement de l'allergie, du rhume des foins, de l'angioedème
- Rilatine : Indiqué dans le trouble du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH), et secondairement pour traiter la narcolepsie ou l'hypersomnie
- Pantoprazole : traitement des ulcères duodénaux, gastriques, certaines oesophagites, les infections à Helicobacter pylori
- Isotrétinoïne : traitement de l'acné
- Alizapride  : traitement symptomatique des nausées et vomissements

Plus de Actu

Les plus lus

Notre Selection