10 choses à savoir sur Anne Gruwez

Anne Gruwez ©BelgaImage
Anne Gruwez ©BelgaImage
Teaser

On (re)découvre madame la juge dans le documentaire Ni Juge Ni Soumise de Jean Libon et Yves Hinant. 

C’est la troisième fois que les réalisateurs de Strip-Tease suivent cette personnalité irrésistible… Une femme contrastée, au verbe et à la franchise parfois provocateurs, que certains jugent «limite», qui, certes, conduit sa 2CV en écoutant des valses viennoises, mais est aussi une incroyable pro de la justice, une enquêtrice hors pair et une véritable humaniste. Une juge d’instruction qui se bat pour son métier et dont le moteur est «la recherche de la vérité des faits et de la vérité des protagonistes».

Ce documentaire qui la met en avant cartonne pour le moment dans les salles de cinéma. Un succès qui n'est pas prêt de s'arrêter, et ce malgré le fait que l’une de ses protagonistes ait intenté une action en référé devant le tribunal de première instance de Bruxelles pour faire interdire la projection du long métrage.En effet, l'une des personnes qui apparaît dans le documentaire et qui avait accepté il y a cinq ans qu'on la filme semble avoir complètement changé d'avis. Normalement, il y aurait dû y avoir une audience ce mercredi matin, mais cette dernière a finalement été annulée parce que les avocats de la RTBF ont déposé une requête en dessaisissement du tribunal bruxellois. De fait, la procédure est suspendue et sera traitée par la Cour de Cassation.

1

Aux guides, son totem est: Ecureuil au pays des Merveilles (une évidence).

2 

Dans le film, elle changerait…«Rien. Enfin si, ma coiffure.»

3 

Une affaire non résolue, c‘est… «Un clou dans un cercueil. Quand tous les clous y seront, je serai morte.» 

4 

Son péché mignon: «Les boucles d’oreilles. J’en ai des centaines, achetées en brocante, en soldes, sur les marchés.»

5 

Après une journée de travail sur des meurtres abominables, elle pense: «Le fait est peut-être monstrueux mais ce n’est pas pour ça que la personne qui l’a commis est un monstre. Si vous dites que c’est un monstre, vous admettez son caractère inhumain, vous le rejetez, alors que c’est un de vos semblables. Il n’a fait qu’exacerber une des pulsions qui se trouve dans tout être humain… J’aime les gens.»

6 

Plutôt mécréante, Anne Gruwez professe «la foi du charbonnier à Sainte Rita». Avant chacun de ses examens à l’UCL, elle a allumé un cierge en hommage à la patronne des causes désespérées. Ça a marché.

7 

Dans un bar, elle commande… Un milk shake vanille. Ou un café avec beaucoup d’eau et de l’eau à côté pour en rajouter.

8 

Ses journées font plus de 49 heures 30, ce qui lui permet, en plus d’une douzaine d’affaires, d’être membre de la Ligue des Optimistes, d’Inter-Environnement Bruxelles, du comité de son quartier, de l’Opération Thermos et de fonder le Dispositif Relais qui aide les personnes détenues ou non.

9 

Parmi ses chanteurs préférés, se trouvent Georges Brassens et sa Mauvaise Réputation (Non, les braves gens n’aiment pas que, l’on suivre une autre route qu’eux) et Boris Vian (On n’est pas là pour se faire engueuler).

10

Anne Gruwez s’est battue contre la méga-prison de Haren. «On va faire des psychopathes. Vous allez avoir une prison super nickel où les gens seront enfermés tous seuls dans leurs cellules, qui vont s’ouvrir toutes seules mécaniquement parce qu’il n’y aura plus de gardien… Quand vous n’avez plus de contact avec les autres vous vivez comme un ermite et vous finissez par avoir peur de l’autre. Ce sont des gens qui auront peur des autres qu’on va faire sortir de prison.»

Ni Juge Ni Soumise, film de Jean Libon et Yves Hinant, en salles et à voir absolument ! 

Plus de Actu

Notre Selection