Nintendo Switch, la console de salon portable

Teaser

Dos au mur, le fabricant japonais parie sur un concept atypique.

Après l’échec commercial de la WiiU, dos au mur, le géant de Kyoto parie pour un nom de gamme flambant neuf, la Switch. Et un concept atypique. Car voici une console de salon, également portable, une tablette qui s’équipe de boutons, des manettes (nommées Joy-Con) qui s’attachent, ou pas, que l’on tient à une main ou deux, une expérience qui se joue de deux à huit, avec ou sans écran. Mais ici encore, Nintendo a fait le bilan de ses échecs et rend l’approche pratique de sa Switch d’une facilité déconcertante. 
Pour 299 euros, la Switch se logera ainsi, et se rechargera, au milieu de votre mobilier dans un dock élégant. À peine le temps d’être répudié du canapé et ce nouveau jouet s’embarquera loin de sa station d’accueil pour vous mener vers de grandes aventures, au jardin comme dans le train, au travers d’un écran d’une incroyable qualité. Sonnant le glas de l’épisode WiiU, la Switch devrait apporter à Nintendo un vent de succès inversement proportionnel à sa taille, toute petite. À quoi on joue? La faiblesse du lancement d’une console est souvent son line-up et la Switch n’y échappe pas. Il faudra ainsi attendre pour voir apparaître Arms, une nouvelle licence de Nintendo, la suite de l’excellent Splatoon, mais aussi des aventures inédites de Mario.  À ce jour, hormis quelques jeux tiers, la Switch vous offre de découvrir ses possibilités avec 1-2 Switch, mais aussi, et surtout, le nouvel épisode de Zelda: Breath Of The Wild, attendu à juste titre par les fans comme le Messie. 

Plus de Aucun nom

Notre Selection