Actualités

Dix choses à savoir sur Éric Domb

Des infos pour faire le malin

À 56 ans, le patron de Pairi Daiza ose ses rêves. Et si les Wallons en faisaient autant en 2017 ?

1. Chirurgien-égyptologue

Avec ses deux frères, il a vécu auprès d’un père chirurgien et d’une mère historienne d’art et égyptologue: “Donne-toi des objectifs dont tu rêves”. Ils lui ont appris à “ne jamais se satisfaire de ce que l’on a et à repousser toujours ses limites”. Un virus qu’il a transmis à ses enfants. D’Etterbeek à Bousval, il a pratiqué l’escrime et l’équitation, notamment, a réussi ses études de droit et  s’est investi dans la consultance en finance. 

2. Passeur de culture

Né en 1960 à Uccle un 11 novembre, celui qui a pratiqué le   piano veut que la culture se transmette de façon positive ou  négative pour que l’enfant se construise et explore. De ses grands-parents polonais et lituaniens arrivés en Wallonie dans les années 20, il se souvient de “cet éléphant en bois que mon grand-père maternel m’a donné”.

3. Pas pour l’argent

Un jour, Éric décide de sortir son entreprise de la Bourse... pour ses actionnaires: “Je leur dois la vérité. Pairi Daiza ne développera pas à l’avenir que des projets à but lucratif. Je ne souhaite pas les obliger à prendre un risque”. Par an, 20 millions d’euros d’investissements sont réalisés dans les infrastructures. Au moins un million de visiteurs sont nécessaires pour que l’aventure continue. 

4. Globe-trotter 

Après avoir visité plus de 60 pays, il a construit une énorme maison russe: “Je garde toujours à l’esprit mon envie de partager des émotions devant les merveilles du monde”. Elle trône dans “son” Pairi Daiza qui veut dire “jardin protégé par un mur” .

5. Et l’audace, bordel ?

”Il est prudent d’être audacieux”. Pour lui, Pairi Daiza reste une utopie en mouvement. Et même s’il reconnaît que “le projet est aussi important que l’entrepreneur”, Domb aime aussi “transmettre l’idée selon laquelle la passion peut mener à de grandes choses”

6. Tout est possible  

La question de la qualité de notre enseignement est centrale pour lui. “On doit l’améliorer, et vite!” Éric Domb n’a jamais peur de reconnaître ses erreurs - “On n’a pas cette culture chez nous” - et d’oser. Pairi Daiza s’est développé dans une région qui n’est pas favorable à l’attractivité touristique. “Mais dans la vie, tout est possible!”

7. Esprit es-tu là ?

Il avance de peur que le temps le rattrape. Son rêve: créer un parc et y réunir des responsables des différentes religions et philosophies pour échanger sur leur vision du monde. 

8.  Forêt extraordinaire 

Son projet Nassonia de 1.500 hectares, situé à Nassogne en province de Luxembourg, se veut “la plus grande expérience de forêt dévolue à la biodiversité en Europe occidentale”. De l’accrobranche à la promenade au-dessus de la canopée, Éric Domb se voit déjà dans les étoiles et passer la nuit en forêt. Ce projet concerne 0,3 % des forêts wallonnes et se heurte à des lobbys. 

9. Marc Coucke

Très attaché au projet d’Éric Domb, le magnat belge de l’industrie pharmaceutique trouve “important de transmettre Pairi Daiza aux prochaines générations”. Il a investi lui-même dans le parc mais aussi... dans ses projets à Durbuy. 

10. Pandas

Le 23 février 2014, le domaine a accueilli deux pandas: Hao Hao et Xing Hui, prêtés par la Chine pour quinze ans. Le 2 juin 2016, est né Tian Bao. 

Recevez le meilleur de l'actu selon