C’est nouveau, c’est high tech, c’est africain

Teaser

Que ce soit dans le secteur de la finance, de l'écologie ou du médical, les pays africains innovent en masse. Et si le berceau de l'humanité redevenait une terre d'avenir?

“L'Afrique est l’un des plus grands hubs technologiques de la planète", expliquait il y a quelques jours Alisée de Tonnac, directrice générale de Seedstars Word qui organise une compétition mondiale de start-ups, au journal Le Monde. Avec une classe moyenne en pleine expansion, une croissance économique positive et une population pleine d'idées, de nombreux économistes conseillent même de placer son argent dans ces nouvelles boîtes africaines. On a retenu six innovations qui ont déjà fait leurs preuves et ont soif d'expansion.   

Une tablette pour sauver des vies

Le Cardiopad est une invention tout droit venue de Mbankomo au Cameroun. Elle permet aux utilisateurs de mesurer leurs données physiologiques cardiaques et de les transmettre directement à leur cardiologue. Une manière de rendre les soins de santé accessibles à tous via des consultations à distance et bon marché.

Une carte contre le harcèlement

"Trois harceleurs dans cette rue. Six sur cette plage." L'application égyptienne Harass Map incite les femmes victimes de harcèlement à sortir du silence… en localisant les agresseurs sur une carte digitale. Monica Ibrahim, la porte-parole de l'organisation, espère ainsi aider la société égyptienne à prendre conscience de l'ampleur de ce fléau. À quand la version européenne?

Une banque sans agence

En occident, on commence à peine à troquer nos vielles agences bancaires contre des banques "mobiles" sur smartphones et tablettes. En Afrique du Sud, des entrepreneurs sont sur le coup depuis 2002. Wizzit est une banque entièrement virtuelle! Aujourd'hui, elle propose ses services dans neuf pays, de la Namibie au Botswana en passant par la Tanzanie, le Rwanda et le Nigeria et compte 7 millions de clients.  

Une imprimante 3D en composants recyclés

Plutôt que d’utiliser des matériaux neufs et polluants, un jeune togolais a décidé de fabriquer ses imprimantes Afate 3D à partir de… déchets technologiques. Séduite, la… Nasa soutient le projet et pousse tous les producteurs high tech à adopter cette nouvelle méthode de production. 

Un smartphone haute gamme à 100 dollars

"Les temps sont durs, même en Occident. L’avenir passera donc pas les téléphones low-cost", a récemment confié l'Ougandais Alpesh Patel, fondateur du Mi-Fone, au journal "Les Échos". Il a déjà écoulé plus de 3 millions d'exemplaires de son téléphone bon marché, mais haute gamme sur le continent africain et entend, dans la décennie à venir, "prendre la place de Samsung et d’Apple “. 

Une usine d'objets connectés

Pour des raisons économiques, la plupart des produits high tech africains sont assemblés en Chine. Depuis l'été dernier, Vérone Mankou a décidé de changer ça en créant la toute première usine de smartphones, tablettes et autres objets connectés au Congo-Brazzaville! L'entreprise VMK emploie désormais 80 ouvriers et a la capacité de produire 350.000 produits par an.

Les plus lus