Hep Taxi! Michel Piccoli: Infatigable et truculent

Teaser

Il a traversé soixante ans de cinéma et joué dans plus de deux cents longs métrages avec un appétit de la provocation intact.

Il a traversé soixante ans de cinéma et joué dans plus de deux cents longs métrages avec un appétit de la provocation intact.

Tantôt bourgeois, prolétaire ou amant, il avoue d’emblée "espérer jouer comme Edvard Munch peint". Et il a joué pour les plus grands, Renoir, Clair, Buñuel, Melville, Godard, Hitchcock, Sautet, Rivette, Malle, Scola, de Oliveira…

A l’heure où la grande majorité des acteurs se couchent face aux impératifs du box-office ou des modes opportunistes, Piccoli, 85 ans, est resté intègre et est plus alerte que jamais. Il continue d'ailleurs de dénoncer les injustices et n'hésite pas à faire part d’une certaine lassitude pour le monde actuel.

Dans le taxi de Jérôme Colin, il ouvre aussi une petite porte sur ses souvenirs, ses choix et fait part de ses admirations comme de ses dégoûts. Une mission délicate pour le comédien, qui rappelle qu’il n’est pas homme à revenir sur son passé.

 Anxieux, intimidé et même faussement hagard, on sent durant ce trajet ensoleillé (au propre comme au figuré) toute l’humilité qui caractérise les monstres sacrés. Tout en se livrant, il demande à plusieurs reprises, mais en vain: "Dites, nous sommes arrivés?"

Encore désiré par les plus grands, l’infatigable Piccoli ne sélectionne que le meilleur. Il ajoutera bientôt deux nouvelles belles lignes à sa filmographie, puisqu’il sera à l’affiche d’Habemus Papam, de et avec Nanni Moretti, puis de Vous n’avez encore rien vu, le prochain Alain Resnais. - D.H.

6 février: 22h50 LA DEUX Hep Taxi! Michel Piccoli

Les plus lus