Toutankhamon: La star des pharaons

Toutankhamon à Bruxelles
toutankhamon la star des pharaons19/04/2011 09h45Paulette Nandrin

A Bruxelles, une spectaculaire reconstitution met en scène ce jeune roi qui, 3.300 ans après sa disparition, poursuit son entreprise de séduction. Bienvenue dans la Toutankhamon-mania.

Merveilleuse découverte dans la Vallée. Tombe superbe avec sceaux intacts. Attends votre arrivée pour ouvrir”. Quand au matin du 6 novembre 1922, l’archéologue britannique Howard Carter envoie ce télégramme à son mécène Lord Carnavon, il ne réalise pas qu’il est sur le point de découvrir le plus fabuleux trésor de l’histoire de l’égypte pharaonique - une tombe royale quasi intacte. Il réalise sans doute encore moins qu’un obscur enfant-roi – Toutankhamon, mort à 19 ans, vers 1345 avant notre ère, va bientôt devenir le plus célèbre et le plus fascinant de tous les pharaons. Celui dont la momie, le visage masqué d’or, les milliers d’objets retrouvés à ses côtés et censés l’accompagner vers l’au-delà et l’éternité ne cesseront d’émouvoir et d’intriguer les foules plus de 3.300 ans après sa disparition.

Dès l’annonce dans le Times du 30 novembre 1922 de cette découverte spectaculaire dans la Vallée des Rois, en face de Louksor, les visiteurs les plus "people" de l’époque, des notables, des savants, des peintres, des photographes, la reine Elisabeth de Belgique accompagnée du grand archéologue belge Jean Capart, affluent sur le site. Quarante-cinq ans plus tard, en janvier 1967, l’exposition du trésor du pharaon au Petit Palais à Paris attire, Charles de Gaulle en tête, plus d’un million de visiteurs en quelques semaines. Et aujourd’hui, c’est toujours le trésor de Touthankamon qui draine le plus de monde au Musée du Caire, malgré toutes les incroyables richesses des collections comme les momies de 27 autres pharaons, dont celle du grand Ramsès II. Quant à l’exposition itinérante Toutankhamon, son tombeau, ses trésors qui s’ouvre à Bruxelles, elle a déjà accueilli dans les sept villes de sa tournée européenne plus de 1,7 million de visiteurs. Elle en attend 300.000 au Heysel.

Une aventure archéologique incomparable

Un engouement manifeste dont les composantes, empreintes de mystère, ont connu au fil du temps de multiples rebondissements. Premier constat: si le tombeau de Toutankhamon n’avait pas été découvert inviolé - fait unique -, on ne connaîtrait pas grand-chose du règne de celui dont le nom signifie "Image vivante du dieu Amon". C’est l’analyse de ce capharnaüm constitué de 3.000 objets usuels et précieux (trônes, chariots, coffres, statuettes, jarres, grains, bijoux et autres bandelettes) qui racontera avec plus de justesse ce 12e pharaon de la XVIIIe dynastie, dont la momie était enfermée dans un triple cercueil d’or et de bois rares, protégé par un sarcophage de quartzite rouge. Quant à son visage, il est caché par un masque en or massif de onze kilos, incrusté de pierres précieuses. Un trésor qu’aucun archéologue n’oserait rêver découvrir un jour et qui récompensa Carter, bien au-delà de ses espérances, de ses sept années d’inlassables recherches. Mais comment ces richesses avaient-elle échappé à la rapacité des pilleurs? Sans doute par le décès prématuré du pharaon et un contexte poltico-religieux tendu entre partisans du culte traditionnel d’Amon et ceux d’Aton (monothéiste). Avides de pouvoir, le grand vizir Ay et son complice le général Hortembeb, qui régnaient déjà de fait, se seraient empressés d’inhumer le jeune pharaon, sans lui accorder les ornements extérieurs habituellement réservés aux sépultures royales. Toutankhamon et son tombeau seront dès lors vite oubliés. Seule l’obstination de Carter les fera renaître.

[...]

> Du 20/4 au 6/11/11. Brussels Expo, Heysel, Palais 2, place de Belgique, 1020 Bruxelles. Du lu. au di., de 10 à 18h. Nocturne: mercredi, jusqu’à 21h. Tarifs variés et points de vente: et 070/25.20.20. Avec ticket, réduction expo Cinquantenaire.

> Toutankhamon au Musée du Cinquantenaire. Le plus grand musée d’art égyptien de Belgique fait écho à l’expo du Heysel en consacrant une large attention à Toutankhamon et à sa famille dans ses collections. On y découvre, entre autres, des têtes en pierre de Toutankhamon, de jolis sceaux en forme de scarabée d’Akhénaton et Néfertiti, l’ensemble des chapelles et des sarcophages de Toutankhamon en modèle réduit.

> Jusqu’au 6/11/11. Musée du Cinquantenaire, 1000 Bruxelles. Fermé lu. 5 €. Avec ticket, réduction entrée au Heysel. 02/741.72.11. www.kmkg-mrah.be