Jason Bourne pour les nuls

Jason Bourne
cinema11/09/2012 09h10Juliette Goudot

Hollywood relance la saga Bourne, mais sans Matt Damon. Voici donc tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Jason sans oser le demander.

LE CREATEUR: Robert Ludlum

La série a été créée par Robert Ludlum, prolixe auteur américain de polars mort en 2001, de la trempe d'un John Grisham ou d'un John Le Carré. Ses romans d'espionnage ont été traduits en 32 langues dans 40 pays, et vendus à des dizaines de millions d'exemplaires. Les ingrédients de ses thrillers? Les secrets d'Etat et la corruption. C'est dans cet univers glauque, mâtiné de terrorisme, que l'agent Bourne a vu le jour dans les années 1980. Reprise après la mort de Ludlum, la série s'est alors développée sous la plume d'un certain Eric Van Lustbader. Et sous forme de franchise cinématographique avec la trilogie portée par l'excellent Matt Damon: La mémoire dans la peau (2002), La mort dans la peau (2004) et La vengeance dans la peau (2007). Aujourd'hui, sort le quatrième volet de la saga, qui augure sans doute de nouveaux épisodes...

LE HEROS: Jason Bourne, alias Matt Damon

Jason Bourne est un agent secret à l'identité tronquée. Blessé et amnésique après la mort de sa femme, il est utilisé par les services secrets américains à travers le monde comme une arme humaine dont la CIA aimerait se débarrasser sans laisser de trace. Toute l'intrigue repose sur la quête identitaire de Jason, dont l'anonymat est pourtant un gage de survie. Beau dilemme. Au fil des films, Jason parvient à remonter le programme Treadstone qui a fait de lui un assassin malgré lui. Et son identité est finalement révélée. C'est justement la raison pour laquelle Matt Damon (acteur pas con et scénariste oscarisé pour Good Will Hunting) n'a pas voulu rempiler pour un 4e épisode, estimant que la trilogie se suffisait à elle-même. Comment dès lors donner une suite à cette franchise sans décevoir les fans? La réponse est venue du scénariste Tony Gilroy.

L'ARCHITECTE: Tony Gilroy

Scénariste des trois premiers Jason Bourne, réalisateur du quatrième épisode (et avant ça des honorables thrillers politiques Michael Clayton et Duplicity), Tony Gilroy est passionné par le monde occulte du renseignement. La suite de la franchise, il l'a confectionnée en imaginant l'existence d'un autre agent secret, englué lui aussi dans un programme dérivé de Treadstone. "Jason ayant fini son tour de piste, il nous fallait trouver un nouveau protagoniste et le confronter à un nouveau dilemme aussi fort que celui de Jason, explique Tony Gilroy. C'est lorsque j'ai mis l'accent sur le personnage d'Aaron Cross que le puzzle s'est assemblé." Le quatrième épisode débute donc en parallèle du troisième, au moment où Bourne est en train de dénoncer publiquement les crimes de la CIA.

LE SUCCESSEUR: Aaron Cross, alias Jeremy Renner

Aaron Cross est aussi un agent secret issu des organisations occultes du gouvernement américain. Cobaye volontaire de programmes comportementaux baptisés Outcome, il doit être éliminé au moment des révélations de Bourne. Mais contrairement à Jason Bourne (qu'il ne connaît pas), il n'a jamais perdu la mémoire, ni oublié son identité. Son seul recours? Convaincre la biochimiste d'Outcome de le déprogrammer... Ce nouveau héros agit donc dans l'ombre de Bourne. Et de Matt Damon. Même âge (41 ans), même profil musclé et cérébré, Jeremy Renner (remarqué dans Démineurs et The Avengers) est le nouveau beau gosse d'Hollywood. Mais pas que. "Son intégrité, son intelligence, son intensité à fleur de peau en font un cousin idéal de Bourne" confie Gilroy.

L'ANTI-JAMES BOND

Malgré leurs initiales et leur destin d'agent secret en commun, Bourne ne ressemble pas à Bond. "Bourne n'est pas au service de Sa Majesté. Le gouvernement le poursuit, il a des remords, une conscience. Et il est foncièrement monogame, amoureux fou de la femme qu'il a perdue. Tout l'inverse de Bond, impérialiste misogyne, qui déconne et boit du martini en tuant des gens. Ils sont le reflet d'époques différentes", confiait récemment Matt Damon, pas tendre avec 007. La tonalité générale des films, aussi, les sépare: les Jason Bourne sont des thrillers réalistes, sombres et pas glamour, sans James Bond girls ni décor exotique. Une noirceur qui a fait leur succès.

Tags: , , , , ,





Sélection moustique

Girls in Hawaii Hello StrangeGirls In Hawaii

Hello Strange

Franck MonnetFranck Monnet

Waimarama

Benjamin Schoos - Beau FuturBenjamin Schoos

Beau futur

Johnny Hallyday - Rester vivantJohnny Hallyday

Rester Vivant

Pink Floyd ©Albert WatsonPink Floyd

The Endless River