Mais qu’est-ce qu’il y a dans le sac des filles?

Le sac des filles
actu societe29/03/2011 09h51Sébastien Ministru

Petits secrets, petits papiers, aspirine, grigris et autres objets d’une magnifique inutilité. Un sociologue fait - enfin - l’inventaire du contenu des sacs à main.

Mieux que les ados qui portent leur vie dans leur sac à dos, les femmes portent le monde dans leur sac à main. Jean-Claude Kaufmann, sociologue qui fait de la sociologie en chenapan en fouillant dans les interdits, lui consacre un livre, Le sac. Un petit monde d’amour. Zone interdite (il n’y a rien de plus impoli que de regarder dans le sac d’une femme) et objet de représentation (il n’y a rien de plus jouissif que de se faire remarquer grâce à lui), le sac est à la fois un trophée, un ami et un lieu de réconfort.

Du danger à rôder autour de lui et de la difficulté à le faire parler, Kaufmann sourit aujourd’hui. "Dès qu’on l’évoque, le sac devient automatiquement bavard. C’est un objet vibrant." Et lorsqu’on met tout sur la table, on trouve des récits de filles qui, de mère en fille, se transmettent une histoire mieux rangée qu’on ne le pense. Celle des femmes qui ont fait de leur sac leur bouclier. Un sac qui, de génération en génération, s’alourdit au fur et à mesure que les femmes s’aventurent dans le monde.

Comment avez-vous procédé pour rassembler ces témoignages autour du sac à main?
Jean-Claude Kaufmann. - Un jour, j’ai publié une chronique sur le sac à main dans le magazine Psychologies et je l’ai terminée en invitant les lectrices à me raconter leurs histoires de sac sur mon adresse mail. J’ai reçu beaucoup de témoignages et surtout, ils étaient pleins d’émotion. Des femmes me racontaient leur vie à travers leur sac…

Après enquête, vous le confirmez: le sac des femmes est un monde à part. Un monde secret.
C’est plein de choses. Le sac est d’abord un objet fonctionnel qui est une extension de soi avec, à l’intérieur, ce que les femmes appellent "les essentiels". Ça va des clés au téléphone, en passant par les mouchoirs et l’aspirine. L’aspirine, que l’on retrouve dans beaucoup de sacs, qui questionne sur le mal de tête et la vie des femmes aujourd’hui. Elles sont très souvent les porteuses de l’angoisse de leur famille, par exemple. Mais le sac est aussi un objet affectif dans lequel on trouve beaucoup de petites peluches, des coquillages, des cailloux, des petits papiers, des petits carnets. Tout un univers personnel qui charrie de l’émotion.

Il n’en demeure pas moins un accessoire de mode…
Et comment! Le sac, c’est ce qui va changer la silhouette. Et les femmes racontent les étapes de la rencontre avec leur sac avec les mots de la rencontre amoureuse. Il y a le premier regard, puis le toucher, la caresse. Il y a le moment où l’on se regarde dans le miroir; le beau sac peut aider à réactiver l’estime de soi. Et puis, il y a la première sortie. Sortie où l’on espère que le sac sera remarqué par les copines car il est bon de sentir dans le regard des copines qu’il y a de la jalousie pour son sac.

Les rapports de classe passent par le sac…
Bien sûr. Les bourgeoises qui ont les moyens achètent un Hermès ou un Dior, elles l’affichent et elles ont tout de suite les bons points. Dans les milieux plus intellectuels, on détourne les critères. Aux marques prestigieuses, on préfère le petit créateur inventif ou, encore plus tendance, les modèles vintage. C’est très branché, mais il faut avoir les références pour comprendre le détournement.

Les hommes ne tournent-ils pas autour du sac?
Oui, et beaucoup de créateurs proposent des sacs pour hommes, c’est une tendance. C’est vrai que, pour les hommes, les poches commencent à ne plus suffire. Les hommes utilisent de plus en plus des sacs à main masqués: la housse de l’ordinateur, le sac à dos, le sac de sport… Mais le contenu des sacs des hommes n’a rien à voir avec celui des sacs des femmes, même si on tombe sur des nouveaux produits que les hommes ont adoptés: des déodorants, des crèmes… Mais il n’est pas encore venu le temps où l’on trouve dans le sac des hommes des biberons et des couches. L’avenir du sac est ouvert.
Sébastien Ministru

Le sac. Un petit monde d’amour, Jean-Claude Kaufmann, Editions Lattès, 251 p.

Sélection moustique

Bob DylanBob Dylan

The 30 thAnniversary Concert Celebration (CD/DVD)

Franck MonnetFranck Monnet

Waimarama

Admiral Freebee - The Great ScamAdmiral Freebee

The Great Scam

ChampsChamps

Down Like Gold