Prince Laurent: C'est trop injuste?

Prince Laurent
actu societe11/09/2012 09h34Gauthier De Bock

Un livre événement sort sur l'enfant terrible du Palais. De toutes nos têtes couronnées, c'est toujours à lui qu'on cherche des poux… Est-il arbitrairement persécuté ou réellement hors de contrôle?

Nous avons contacté l’éditeur francophone de Mario Danneels, histoire d'en savoir un peu plus sur les hypothétiques révélations contenues dans le livre de Mario Danneels. Ce qu'on peut déjà vous dire, c'est qu'à mesure qu'approchait la date fatidique du 12 septembre, date de sortie du Pestiféré de Laeken, l’ambiance s'est faite plus tendue aux éditions Jourdan. Quelques jours avant la publication, les téléphones étaient pris d’assaut: portables comme lignes fixes. Et les réunions de travail de se succéder.

Au fait, est-ce vraiment bien le titre définitif?, a-t-on tout de même l'occasion de demander à une assistante, après avoir plusieurs fois appelé et patienté. "Attendez une seconde". Le réseau téléphonique grésille. Au loin, résonne une question lancée par l’éditeur à l’une de ses assistantes: "c’est quoi, finalement le titre de bouquin…".

Surprise: il semble qu'on hésite encore: la peste ou la lèpre? "Il nous fallait un terme qui évoque le bannissement et l’Eglise. Ces deux maladies répondent à ces critères: au Moyen Age, on mettait les lépreux et les pestiférés à l’écart dans des léproseries ou des hôpitaux dont s’occupaient des religieux. On a choisi "pestiféré" parce que dans le langage actuel, ça n’évoque plus vraiment une maladie mais ça comporte toujours une petite touche chrétienne." Une touche chrétienne parce que - c’est la thèse centrale du livre - le prince Laurent a été, dans sa jeunesse, banni du Royaume dans des institutions religieuses établies à l’étranger. Comme un pestiféré. "Je dois bientôt vous laisser: une nouvelle réunion de travail."

Une assistante explique: étant donné la nature assez explosive du contenu de l’ouvrage, l’éditeur a décidé de recontacter tous les témoins apparaissant dans le livre pour leur faire confirmer par écrit l’exactitude de leur témoignage. "Quand une femme déclare qu’elle s’est fait tabasser par Laurent, on a vraiment intérêt à vérifier…" Il ne s’agirait pas qu’elle déclare par la suite qu’on a déformé ses propos. Pareil pour les montages financiers africains douteux du prince…

Nous avons aussi tenté de contacter le prince Laurent, histoire qu'il s'explique sur ce dont on l'accuse dans le bouquin. Nous avons appelé la Fondation qui porte son nom. Pas de chance, impossible de lui laisser un message, nous affirme-t-on. Une secrétaire au bord de la crise de nerfs avoue qu’elle ne sait pas si elle est autorisée à nous parler et nous rappelle la marche à suivre: écrire une lettre au Palais royal. Des précautions sanitaires dignes d’une épidémie. Si le prince Laurent souffre d’une maladie contagieuse, pas d'inquiétude: nous n'avons aucun souci à nous faire pour notre santé…

Dossier complet dans le Moustique du 12 septembre

Le pestiféré de Laeken
Mario Danneels
Jourdan, 2012.

Tags: ,





Sélection moustique

Bob DylanBob Dylan

The 30 thAnniversary Concert Celebration (CD/DVD)

Franck MonnetFranck Monnet

Waimarama

Admiral Freebee - The Great ScamAdmiral Freebee

The Great Scam

ChampsChamps

Down Like Gold