Docu - Le mal, une approche scientifique

Selon le professeur britannique de psychopathologie Simon Baron-Cohen, au lieu de qualifier quelqu’un de méchant, il convient plutôt de dire qu’il est dépourvu d’empathie. 

C'est ce que le psychiatre américain Hervey Cleckley avait déjà prouvé, il y a 40 ans.

Mais cette absence d'empathie est-elle innée ou acquise? Pour le savoir, le chercheur Gerhard Roth s'est intéressé à l'environnement de délinquants et a prouvé que celui-ci joue un rôle important et peut altérer le cerveau dès l’enfance.

"Ces changements s'ancrent profondément entre l'âge de 4 et 7 ans, comme s'ils étaient d'origine génétique", confie-t-il. Ce documentaire intelligent se penchera entre autres sur les enfants soldats et proposera également le témoignage poignant d'une psy qui s’occupe de psychopathes, prise en otage et violée par l’un d’eux. À revoir aussi demain sur Arte à 22h15.

Les sites de sanoma utilisent des cookies. Qu’est-ce que cela signifie pour vous ? Plus d’infos Masquer cette notification