Temps forts :

Dour : Hanni El Khatib

Le mélange américain-palestinien-philippin du Californien, et son look en jean avec barbe de trois jours comprises, donne au rockeur une belle petite gueule d'amour.

Mais Hanni n'est pas un tendre. Flanqué d'un deuxième guitariste et de Nick, son fidèle batteur, il ne fait pas de round d'observation. Pas le temps. Il attaque directement son garage rock, avec chant et batterie rockabilly, et aligne les riffs saignants.

 

Si ce style particulier sert de fil rouge au concert, le rockeur multiplie les influences. La reprise de "The Fly" des Cramps et du standard "You Rascal You", qui a inspiré le "Vieille canaille" du grand Serge, faisant foi. Tranchant, le trio sait aussi se tenir  et se montrer lancinant avant de lâcher la sauce. Bref: c'était tendu, électrique, diaboliquement sexy et foutrement bien foutu. On n'en attendait pas moins de sa part.

Les sites de sanoma utilisent des cookies. Qu’est-ce que cela signifie pour vous ? Plus d’infos Masquer cette notification