Temps forts :

Coûte que coûte: Le business du do it yourself

Les appareils ménagers ne sont plus construits pour durer. Un constat que certains consommateurs réfutent!

Voir sa télévision ou son ordinateur rendre l’âme, ça nous est déjà arrivé à tous. Trop vieux? Même pas! Juste créés de façon telle qu’ils devront être remplacés ou portés en réparation quelques années seulement après leur achat.

Dans ces cas-là, on se sent bien démuni. Premier inconvénient: amener l’appareil défectueux en réparation. Quand il s’agit d’un GSM, pas de souci (quoique le délai de réparation soit souvent bien long), mais si l’objet en question est un frigo, c’est nettement moins drôle… L’autre option?

Appeler un brave technicien qui se fera un plaisir de trouver la panne et de nous réclamer une jolie petite somme après quelques minutes d’intervention. Parfois aussi, le diagnostic tombera comme un couperet: mort électronique! Il ne nous restera alors plus qu’à remplacer le malheureux objet. À moins, bien sûr, de prendre les choses en main…

Depuis peu, de nombreux forums proposent, en effet, aux consommateurs de réparer comme des grands les appareils qui ne fonctionnent plus. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette idée séduit en masse les internautes.

Surtout que d’après ces sites, même celui qui a deux mains gauches viendra à bout de la panne. Et qu’ils fournissent aux bricoleurs en herbe les moyens de se surpasser…

Sur Semboutique en France et Ifixit en Californie, par exemple, on trouve des milliers de pièces détachées et des modes d’emploi détaillés pour pouvoir réparer comme un pro (au grand dam des fabricants!). Pour rendre le travail encore plus facile, les Américains créent même des vidéos explicatives où une jolie blonde décrit la marche à suivre (à voir sur Youtube). Y a plus qu’à s’y coller!

Les sites de sanoma utilisent des cookies. Qu’est-ce que cela signifie pour vous ? Plus d’infos Masquer cette notification