Télévision

Johnny Hallyday: des audiences télé exceptionnelles


Une journée et une soirée pour Johnny. Plus d'un million de Belges étaient devant leurs écrans de télé. Petit bilan des audiences.

Qu'il s'agisse de la RTBF, RTL-TVi, TF1 ou France 2, les chaînes principales ont réservé leur antenne pour y (re)diffuser des éditions spéciales, des documentaires (parfois inédits) et des concerts. L'émotion était au rendez-vous et les téléspectateurs aussi.

RTL-TVi allume le feu
Sur RTL-TVi, l'édition spéciale du journal a été suivie par 663.379 personnes, le meilleur résultat de la soirée. La suite voyait Jean-Michel Zecca proposer Johnny, rester vivant, un magazine inédit où l'animateur revenait sur l'histoire belge du rockeur. 431.482 personnes s'y sont intéressées. Un score supérieur aux programmes proposés dans l'après-midi: l'inédit Johnny Hallyday, de l'idole à la légende (190.293), Johnny rallume le feu (146.833) et Johnny Hallyday, un moment de vérité (84.265). 

La RTBF donne l'envie
Du côté de la RTBF, les téléspectateurs étaient aussi présents en masse. L'édition spéciale du journal a rassemblé 511.085 personne tandis que le documentaire inédit, Johnny, la France rock'n roll fédérait 245.749 personnes. Des émissions à revoir sur Auvio.

TF1 choque
Sur TF1, qui a modifié sa grille très tôt le matin, le documentaire sobrement intitulé Johnny Hallyday a réuni 169.514 Belges. Mieux que le 50Mn Inside diffusé plus tôt dans la journée (137.234 téléspectateurs) et qui a suscité la colère des internautes, ces derniers ayant remarqué que l'émission présentée par Nikos et Sandrine Quétier avait été enregistrée alors que le rockeur était toujours en vie.

France 2 et l'émotion de Drucker
Enfin du côté de France 2, c'est Michel Drucker qui présentait une émission spéciale en direct.101.193 Belges étaient présents devant ce qui restera comme un moment rare de télévision. L'animateur a craqué complètement au moment de rendre l'antenne, comme vous pouvez le revoir dans la vidéo. Une sensibilité à laquelle ne nous avait pas habitué Michel Drucker qui revenait ce matin, au micro de BFMTV, sur ce moment d'émotion: «J'ai beaucoup hésité avant d'accepter mais je savais que je n'avais pas le droit de refuser de rendre hommage à Johnny pour mille raisons... Il y a plein d'images qui me sont revenues. C'était la fin de l'émission, la fin d'une époque.»

Découvrez notre édition spéciale «Johnny» à partir de ce mardi en librairie ou sur notre édition numérique, sur iPad/iPhone et Android.

Les sites de L'Avenir Hebdo SA utilisent des cookies. Qu’est-ce que cela signifie pour vous ? Plus d’infos Masquer cette notification