Société

Le Time a désigné ses «personnalités de l'année»

Pour sa traditionnelle couverture des personnalités de l'année, l'hebdomadaire américain a désigné celles qui ont révélé l'affaire Weinstein et initié le grand mouvement d'émancipation #metoo.

Il aura fallu le courage d'une poignée d'actrices, suivies de femmes médiatiques et de milliers d'anonymes pour briser l'omerta et provoquer un séisme sans précédent, aux ramifications planétaires.

Les femmes harcelées, passées trop longtemps sous silence, ont été désignées "personnalité de l'année" par le magazine américain Time. Elles succèdent - et le contraste n'est peut-être pas involontaire - à l'actuel président américain Donald Trump, relégué à la deuxième position cette année. 

La Une du Time magazine montre six personnalités qui ont osé briser le silence ces derniers mois pour dénoncer le harcèlement sexuel dont elles ont été victimes dans leurs milieux profesionnels. Parmi elles, l'actrice Ashley Judd, la chanteuse Taylor Swift, la lobbyiste Adama Iwu, l'ex-ingénieure d'Uber Susan Flower ainsi qu'une femme au visage caché en référence à celles et ceux restés anonymes.

Le rédacteur en chef du magazine, Edward Felsenthal, a justifié le choix du Time en soulignant le courage et l'impact de ces femmes. "C'est le changement sociétal le plus rapide auquel nous assistions depuis des décennies. Il a commencé par les actes de courage individuels de centaines de femmes - et de quelques hommes aussi - qui ont fait connaître leur propre histoire." Reste à savoir si cet élan sera suffisamment durable pour marquer les mentalités en profondeur.

Découvrez notre édition spéciale «Johnny» à partir de ce mardi en librairie ou sur notre édition numérique, sur iPad/iPhone et Android.

Les sites de L'Avenir Hebdo SA utilisent des cookies. Qu’est-ce que cela signifie pour vous ? Plus d’infos Masquer cette notification