Hommage

Johnny Hallyday toujours Johnny lors de ses derniers concerts belges

Sa dernière tournée s’appelait Rester Vivant. Tout un  symbole. Evocation de ses derniers passages chez nous...

Le 13 novembre 2015, jour des attentats terroristes qui ont frappé Paris et les cœurs, Johnny Hallyday livre ce qui restera donc comme son dernier album officiel, le cinquantième. Un disque surprise intitulé De L’Amour enregistré avec Maxime Nucci, alias Yodélice, avec qui il avait déjà signé  Rester Vivant en 2014.

Guitare slide, orgue, harmonica, ambiances au coin du feu tapissent cet album aux ambiances country rappelant l’une de ses idoles, Johnny Cash. Signés Miossec, Vincent Delerm, Jeanne Cherhal ou Aurélie Saada (moitié de Brigitte), les textes reflétaient les maux de notre société. Evoquant les manifestations de soutien à Charlie Hebdo, Un dimanche en janvier salue notamment “nos héros d’encre et de papier”. Valise ou cercueil trace le parcours plein de drame et d’espoir d’un migrant. Avant de frapper s’interroge, pour sa part, sur le terrorisme aveugle tandis que le poignant Dans la peau de Mike Brown revient sur les bavures policières racistes aux Etats-Unis. On avait rarement entendu un Johnny aussi conscientisé.

Moustique à Lille

Ce disque, accueilli par une critique dithyrambique, avait été annoncé un mois plus tôt lors d’un concert donné à Lille. Moustique était sur place. Voilà ce que nous écrivions alors. « Vendredi 9 octobre, stade Pierre Mauroy de Lille. Johnny Hallyday occupe la scène depuis plus d’une heure lorsqu’il offre aux quelque 20.000 spectateurs un medley intime au milieu de la foule. Entre une présentation de ses musiciens et une relecture rockabilly frenchie de Be Bop a lula, il dévoile un joli scoop. A sa façon, à la Johnny. “J’ai fait de belles rencontres et ça a donné de beaux albums. Michel Berger, Jean-Jacques Goldman, mon fils David... et maintenant Yodelice. Ces derniers mois, nous nous sommes remis au travail et nous avons enregistré un disque ensemble, il s’agit de mon 50e album studio et c’est probablement le plus intime de tous. Je vais en jouer pour la première fois un extrait. Pour vous Lille, rien que pour, parce que je vous aime. La chanson, comme l’album, s’intitule “De L’Amour”. »

Emotion au Palais 12

Agé alors de 72 ans, Johnny a prévu deux concerts au Palais 12 de Bruxelles dans la foulée de la commercialisation de “De L’Amour”. Le second, celui du 21 novembre, sera annulé, les autorités communales et fédérales ayant décreté un lockdown par crainte d’attentats. Le premier reste l’un de nos plus beaux souvenirs de Johnny sur scène. Tout en jouant des extraits de ses derniers enregistrements, Johnny revient aux fondamentaux, privilégie l’énergie, l’émotion et, chose rare, pour un artiste français en tournée, offre beaucoup d’espace à ses musiciens et donc... à la musique.

Ce soir-là, Johnny reste Johnny. La voix est puissante, voire même époustouflante. On pense notamment à sa version de  Que Je t’aime, pourtant entendu des dizaines de fois. Lorsqu’il chante “quand ta bouche se fait douce, quand ton corps se fait dur, quand on fait l’amour comme d’autres se font la guerre”, c’est toute la salle qui est bluffée. A côté du tronc commun des chansons “qui parlent de filles” “ (Gabrielle, Oh! Ma jolie Sarah, Nadine), des hymnes conçus pour le live (Allumer le feu, L’envie, Ma gueule, Fils de personne) ou ces ballades pour smartphones (Je te promets, Quelque chose de Tennessee), Hallyday prend encore beaucoup à déterrer des pépites moins connues. Le public bruxellois aura droit à la country song J’ai pleuré sur ma guitare tirée de l’album Insolitudes (1973) et l’émouvante J’ai besoin d’un ami exhumée de “Je t’aime je t’aime je t’aime” (1974). Le concert annulé du 21 novembre sera reporté au 26 mars 2016. C’est là que Johnny enregistrera son album/DVD  live “Rester Vivant Tour”.

11 juin 2017: la der des der avec Les Vieilles Canailles

Après cette tournée, Johnny revient encore une fois en Belgique. Nous sommes alors le 11 juin 2017 et il se produit au Palais 12 dans le cadre du spectacle Les Vieilles Canailles avec ses potes Jacques Dutronc et Eddy Mitchell. Plusieurs fois, la rumeur a évoqué une annulation de cette date. Le VSD annoncera même qu’on a pensé à Michel Polnareff pour remplacer un Johnny « au plus mal ». Mais Johnny ira jusqu’au bout de la tournée qui prendra fin le 5 juillet à Carcassonne.

A Bruxelles, Johnny donne la voix sur pas moins de dix-huit chansons du concert. Il est souvent assis sur un tabouret. Mais la voix est au top. Dans la salle, toutes ses interventions sont ponctuées de cris et d’applaudissement. Dutronc, jamais à une vanne près, fera même mine de quitter la scène.  On a l’impression d’assister à un vrai concert de Johnny qui est venu accompagné de ses deux amis.

De cette journée, on retiendra aussi la fabuleuse arrivée de Hallyday immortalisée par les caméras de RTL et un film posté  sur YouTube par Johnny en personne. Dès qu’il passe la frontière en voiture avec son épouse Laeticia et leur chauffeur, une horde de fans en moto l’attend au  bord de l’autoroute Mons-Bruxelles. Et c’est sous escorte façon « équipée sauvage » qu’il rejoindra le backstage du Palais 12.

Découvrez notre édition spéciale «Johnny» à partir de ce mardi en librairie ou sur notre édition numérique, sur iPad/iPhone et Android.

Les sites de L'Avenir Hebdo SA utilisent des cookies. Qu’est-ce que cela signifie pour vous ? Plus d’infos Masquer cette notification