Rock'n'roll

Johnny Hallyday en 15 dates

Retour sur la vie de l'icône du rock'n'roll français.

1943

Naissance dans le IXè arrondissement de Paris de Jean-Philippe Smet.

1956 

A l’âge de neuf ans, il monte pour la première fois sur scène dans le spectacle familial emmené par son beau-père Lee Hallyday. Il interprète La Ballade de Davy Crockett habillé en cow-boy. Un an plus tôt, on l’aperçoit dans le film Les Diaboliques d’Henri-Georges Clouzot.

1960

Après son premier 45 tours T’aimer follement, qui fait un bide, Johnny Hallyday sort le EP Souvenirs Souvenirs. Il déclenche les première scènes d’hystérie en se produisant en première partie de Sacha Distel.

1963

Pour le premier anniversaire du magazine Salut Les Copains, Johnny donne le 22 juin un concert gratuit place de la Nation, à Paris, avec Sylvie Vartan, Richard Anthony et Les Chats Sauvages. Deux cent mille jeunes sont réunis. Il devient « L’idole des jeunes » et le leader de la vague « yéyé », terme écrit dans Le Monde un mois plus tard.

1966

Alors que la vague yéyé retombe et que son mariage avec Sylvie Vartan bat de l’aile, Johnny part à Londres, rencontre Jimi Hendrix et publie La Génération Perdue, disque gorgé de sonorités dures où l’on trouve les titres La Génération Perdue, Cheveux Longs et Idées Courtes et Noir C’est Noir enregistré juste après une tentative de suicide. Sa carrière est relancée.

1970 

Dans la foulée du succès du single Que Je taime (1969) et de l’album Flagrant Délit écrit par Philippe Labro, Johnny se produit au Palais des Sports de Paris du 21 septembre au 14 octobre. Du jamais vu. Michel Polnareff l’accompagne souvent au piano en rappel. Le double live Live At The Palais des Sports témoigne de ces shows marathon.

1976

Avec le réalisateur/producteur Jacques Revaux, Johnny enchaîne les tubes Requiem Pour Un Fou, Derrière L’Amour et Gabrielle sur l’album « Derrière l’Amour ». L’un de ses meilleurs disques.

1985 

Fruit de l’association avec Michel Berger, l’album Rock And Roll Attitude lui offre un nouveau public. La génération MCM (le MTV français à l’époque) le découvre avec les clips de Quelque Chose de Tennessee et Le chanteur abandonné. Le réalisateur Jean-Luc Godard le fait tourner dans Détective qui est présenté à Cannes. Johnny devient crédible.

1986

Après Michel Berger, c’est Jean-Jacques Goldman qui lui écrit son 35e album Gang avec les tubes Je te promets, J’oublierai ton nom et L’envie.

1993 

Johnny dépasse le cap des cent millions de disques vendus. Il présente le spectacle Retiens La Nuit trois soirs de suite au Parc des Princes. 

1999

Composé et réalisé par son fils David Hallyday, Sang pour Sang s’écoule à deux millions d’exemplaires l’année de sa sortie. Sa plus grosse vente pour un album. 500.000 personnes vont le voir un an plus tard en concert gratuit au pied de la tour Eiffel.

2009

Johnny laisse entendre que le Tour 66 sera sa dernière tournée. Le troisième volet de ce périple scénique est annulé, Johnny ayant (mal) été opéré d’une hernie discale. Un long feuilleton médico-judiciaire suivra. A la surprise générale, il se sépare de son producteur Jean-Claude Camus un an plus tard.

2011

Entre deux tournées, Johnny joue dans Le Paradis Sur Terre, une pièce de Tennessee Williams. Du 16 septembre au 19 novembre, il remplit le théâtre Edouard VII, à Paris.

2017

Le 11 juin, Johnny se produit au Palais 12 de Bruxelles avec Jacques Dutronc et Eddy Mitchell dans le cadre du spectacle Les Vieilles Canailles. Il s’agit de sa dernière prestation live en Belgique.

2017 

Johnny Hallyday s’éteint le 6 décembre à l’âge de 74 ans.

Découvrez notre édition spéciale «Johnny» à partir de ce mardi en librairie ou sur notre édition numérique, sur iPad/iPhone et Android.

Les sites de L'Avenir Hebdo SA utilisent des cookies. Qu’est-ce que cela signifie pour vous ? Plus d’infos Masquer cette notification