Série

Funcorp, une websérie belge ambitieuse

À l'instar de nos séries, la websérie belge a la cote. Au point que la France et Canal + investissent dans Funcorp, un ambitieux projet 100% made in Belgium, bientôt visible.

Depuis quelques années, le savoir-faire belge francophone en matière de fiction s'exprime aussi à travers un genre en vogue: la websérie. Si, comme son nom l'indique, celle-ci se destine d'abord à Internet, la télé les diffuse volontiers. Via notamment un travail en amont de RTBF - qui lancera bientôt un nouvel appel à projets - la Belgique a là prouvé une certaine maîtrise, entre autres grâce à des projets comme Typique, Euh, Burkland ou La Théorie du Y, tous largement salués et récompensés à l'étranger.

C'est la raison pour laquelle Canal + (via Canalplay), après avoir repéré et financé la deuxième saison de Euh, et soucieuse de développer ce volet, a confié ...350.000 euros aux Belges de Brussels Video Crew, pour concevoir 10 épisodes de 10 minutes de Funcorp, une série humoristique et décalée qui se passe à la fin des années 90 dans une jeune agence de production de calendriers, qui doit faire face à l'émergence des nouvelles technologies.

Réalisée par un tandem (Xavier Ziomek et le dessinateur Ben Dessy, créateur de Euh) et tournée au printemps dernier dans notre capitale, elle s'orchestre autour d'un casting pour le moins hétéroclite: de l'acteur principal Grégory Beghin (vu dans Vestiaires et Euh) à Dan Gagnon (qui joue un ..Canadien), en passant par Camille Voglaire (qui confirme ses aptitudes après Typique), Virginie Hocq, Laurence Bibot, Kody, Christophe Bourdon, Alex Vizorek, Isabelle de Hertogh et même, la participation de Jean-Marie Bigard. Si les abonnés de Canalplay en profiteront dès la fin du mois de septembre, il se chuchote que la RTBF, sollicitée - en vain - dans un premier temps, puisse revenir à la charge pour ce projet, cofinancé entre autres par la Fédération Wallonie-Bruxelles et le très actif Fonds Screen Brussels. Affaire à suivre, d'autant qu'une deuxième saison est déjà évoquée..

Les sites de L'Avenir Hebdo SA utilisent des cookies. Qu’est-ce que cela signifie pour vous ? Plus d’infos Masquer cette notification