La question

Mobilité: la solution du partage

Au lieu d'acheter une voiture ou un vélo, on peut désormais s'en partager un. C'est mieux pour l'Environnement et notre portefeuille.

Si vous habitez en ville, vous n'avez pas pu les louper. Désormais, les véhicules partagés, du vélo à la voiture, sont présents partout. L'intérêt est triple. D'abord, il n'est plus nécessaire d'acheter un véhicule individuel et cela fait du bien au portefeuille. Ensuite, cela permet de limiter la construction de véhicules. Or même si on préfère souvent parler de la pollution des carburants, les matériaux utilisés pour construire les bécanes, les voitures et les vélos nuisent également à l'Environnement. Rien que l'industrie du pneu consomme 70 % du caoutchouc naturel produit dans le monde. Alors que 90 % de ce même caoutchouc est produit en Asie du sud-est où 46.000 kilomètres carrés de terres ont été défrichées à des fins de production industrielle. Enfin, ne pas posséder de véhicule individuel est un gain pour la fluidité routière et la disponibilité des parkings. On fait le tour d'horizon de l'offre disponible en Belgique.

Les vélos partagés

En Région bruxelloise, les "villo!" n'échappent plus à personne. Pour une trentaine d'euros par an, il est possible de se procurer un abonnement illimité. L'utilisation est très simple. Il suffit de scanner sa carte dans une station villo! et le tour est joué. La ville de Namur propose un service similaire avec les "Libiavelo". Ailleurs en Wallonie, des dizaines de gares SNCB proposent de louer des "blue-bike" à partir de 1,15 € pour une journée complète.

Les scooters partagés

Le scooter partagé est une nouvelle tendance de mobilité urbaine promu par des services comme Scooty à Bruxelles et à Anvers. Le principe est simple: il suffit de localiser un deux roues électriques sur l'application dédiée et de le réserver. Il est ensuite possible de démarrer… sans clé.

Les voitures partagées

Les voitures partagées sont de plus en plus populaires en ville, mais aussi en dehors. Des services comme Cambio permettent de louer une voiture pour une heure, une semaine ou plus. Cambio est disponible dans une trentaine de villes belges et compte déjà 290 stations. La plupart des véhicules de la marque ne sont toutefois pas électriques. Ce qui est le cas des véhicules Zen Car à Bruxelles. L'entreprise devrait s'implanter dans les prochains mois en Région liégeoise avant de débarquer à Anvers. À noter que comme pour les vélos et scooters, des assurances complètes sont généralement comprises dans le contrat. Mais mieux vaut le vérifier avant de démarrer.

Pour découvrir notre dossier consacré à la mobilité, rendez-vous en librairie ou sur notre édition numérique, sur iPad/iPhone et Android.

 

 

Les sites de L'Avenir Hebdo SA utilisent des cookies. Qu’est-ce que cela signifie pour vous ? Plus d’infos Masquer cette notification