Dossier

Une thérapie contre l'asthme à partir de microbes

Une découverte qui pourrait permettre au patient de se soigner par lui-même.

À l’université de Liège, le Dr Thomas Marichal, chercheur qualifié au F.R.S-FNRS, et le Pr Fabrice Bureau, professeur ordinaire à l’ULg ont réalisé une avancée majeure dans le domaine de l’asthme, grâce à une thérapie cellulaire à partir d’ADN de microbes. Ils cherchent ainsi à mettre au point de nouveaux traitements avec undéveloppement basé sur l’administration de “macrophages suppresseurs” à partir des cellules immunitaires provenant du sang des patients. “L’avantage, c’est que la thérapie vient du patient, il y a donc plus de chances de réussite et surtout cela réduirait fortement l’utilisation de composés potentiellement toxiques”, explique Thomas Marichal. L’asthmatique pourra en quelque sorte se soigner par lui-même au bout du processus de recherche. Thomas Marichal ajoute que les parents rendent les lieux de vie des enfants “trop propres”. Au point que cela en devient problématique pour le développement des défenses de ces derniers. “Notre découverte permet de montrer les raisons du danger de l’excès d’hygiène pour les patients atteints d’asthme”. 

ttt

Les sites de L'Avenir Hebdo SA utilisent des cookies. Qu’est-ce que cela signifie pour vous ? Plus d’infos Masquer cette notification